3

D'après le Larousse, la définition de quotidiennement étant :

Qui se fait chaque jour : Il fait sa promenade quotidienne avec son chien.

Mais la définition de journalier / journalière étant la suivante:

Qui se fait, se renouvelle chaque jour : Travail journalier.

Je ne comprend donc vraiment pas la différence entre « Quotidiennement » et « Journalier », les deux adjectifs ayant l'air d'exprimer la répétition d'une action chaque jour.

2

(Non locuteur natif du français.)

Premièrement, il y une faute. C'est quotidien.nne et journalier.ère les adjectifs à comparer et pas quotidiennement et journalier.ère ce premier étant un adverbe.

Faisant du googling fournit :

(1)

Doit-on parler d’un travail quotidien, ou d’un travail journalier, par exemple? Ces deux adjectifs signifient « Qui a lieu chaque jour ». Et pourtant, on parle du « pain quotidien », et non du « pain journalier », d’un « travailleur journalier » et non du « travailleur quotidien ». Il me semble, mais c’est plutôt de l’ordre du ressenti, qu’il y a dans « quotidien » l’idée de fatalité, d’obligation, ou du moins de régularité, qu’il n’y a pas dans « journalier ». Si vous avez des précisions, des désaccords à apporter à cette Subtilité du Mercredi, n’hésitez pas.

1/ Quotidien : qui se reproduit chaque jour, avec l’idée de régularité, de similitude. Il y a dans « quotidien » l’idée de routine, qui peut être lassante, alors qu’il me semble que la surprise est permise dans « journalier ».

2/ Journalier : qui se produit chaque jour, mais qui peut être différent chaque jour. Cette nuance me vient du fait que journalier peut signifier, mais dans le registre littéraire, « Qui change d’un jour à l’autre, changeant, capricieux ».

Cette différence de sens est, et c’est toujours personnel, très intéressante, car elle touche à la frontière très fluctuante entre le hasard et le destin. Entre ceux qui croient que le destin existe, et que tout est écrit d’avance, et les autres qui perçoivent la vie comme une succession de hasards…finalement, le lien entre les deux doctrines, c’est peut-être une affaire de confiance, de lâcher-prise, c’est l’idée qu’on n’a pas toutes les cartes, et que ce n’est pas si grave.

(2)

QUOTIDIEN, JOURNALIER, (Synonymes.) ces deux mots ont, selon leur étymologie, la même signification, mais ils ne s'emploient pas indifféremment. On dit, une fievre quotidienne, & ce seroit mal dit, une fievre journaliere; il semble que notre pain quotidien soit un mot consacré dans l'oraison dominicale; notre pain de chaque jour, comme parlent quelques traducteurs du Nouveau Testament, est une phrase que l'usage n'a pas adoptée. Pain journalier ne se dit pas mieux que fievre journaliere; mais on dit, le mouvement journalier du ciel; la révolution journaliere du premier mobile; & non pas le mouvement quotidien, la révolution quotidienne; on dit encore, l'expérience journaliere: ce sont des bisarreries de l'usage. Homme journalier, & armes journalieres se disent, mais ce n'est qu'au figuré, & on ne regarde ici journalier que dans le propre.

Du coup, voyant seroit, je crois que ce lemme vient d'un ancien dictionnaire.

Citant @StéphaneGimenez : Édité de 1751 à 1772 par Diderot et d'Alembert, et il est pourtant toujours utile dans bien des cas.


Il y a lemme exhaustif dans le dictionnaire : Nouveau dictionnaire universel des synonymes de la langue française (M. Guizot (François) 1809).

enter image description here

enter image description here

enter image description here

Deux questions similaires dans des forums linguistiques :

http://www.forum.french-linguistics.co.uk/forum/topics/journalier-versus-quotidien

https://forum.wordreference.com/threads/journalier-vs-quotidien.2404805/?hl=fr

  • édité de 1751 à 1772 par Diderot et d'Alembert… et il est pourtant toujours utile dans bien des cas. – Stéphane Gimenez Mar 9 at 0:04

Your Answer

By clicking “Post Your Answer”, you agree to our terms of service, privacy policy and cookie policy

Not the answer you're looking for? Browse other questions tagged or ask your own question.