4

Il y a beaucoup d'expressions françaises utilisant l’élément « mettre en », p.ex. :

  • mettre en relief,
  • mettre en évidence,
  • mettre en exergue,
  • mettre en cause,
  • mettre en doute,
  • mettre en équation,

etc.

Mais où mieux placer le complément d’objet direct ?

  1. mettre quelque chose en doute, ou
  2. mettre en doute quelque chose ?
4

Si ce complément est court on le place avant ;

  • Pour mettre la marchandise en évidence, il la sortait sur le trottoir.

  • Ils ont mis le texte en relief au moyen de cadres de couleur.

S'il est long il vient après ;

  • Il avait mis en évidence un vieux modèle dont il ne voulait plus.

  • Il faut mettre en relief tous ces éléments de texte qui sont ajoutés en tant qu'illustrations.

Ces deux principes ne sont pas, évidemment, applicables d'une façon quantitative ; le complément peut ne pas être trop long et les deux positions sont acceptables ;

  • Si vous voulez mettre ces quantités particulières de votre problème en équation, il faut faire attention à ce principe.
  • Si vous voulez mettre en équation ces quantités particulières de votre problème, il faut faire attention à ce principe.

  • Pour mettre en doute les assertions confuses et le plus souvent hésitantes de cette personne, il suffit de vous rappeler de ceci.

  • Pour mettre les assertions confuses et le plus souvent hésitantes de cette personne en doute, il suffit de se rappeler de ceci. (lecture plus si aisée)

  • Pour mettre les assertions confuses et le plus souvent hésitantes de la première des personnes qui ont témoigné en doute, il a rappelé ceci. (trop long, le placement « après » est nécessaire)

  • Pour mettre en doute les assertions confuses et le plus souvent hésitantes de la première personne qui a témoigné, il a rappelé ceci.

Il faut savoir cependant que cela est en voie d'être changé ; une pratique courante dans les domaines de l'informatique et du journalisme consiste à placer le complément très court après ;

  • Ils mettent à jour le programme très souvent.
  • Que veulent dire lecture plus si aisée et de cette première des personne qui a témoigné ? – jlliagre Mar 11 at 16:54
  • @jlliagre 1: Ce que la phrase communique n'est plus si facilement assimilé, on fait les connexions entre les éléments moins rapidement, elle ne sont pas si vite reconnues (ma formulation n'est-elle pas une formulation courante pour cette idée ?) ; dans le second problème je crois que le démonstratif n'est pas un bon choix, je corrige ça. – LPH Mar 11 at 17:20
  • Une pratique courante ? Tu veux dire par là qu'il y a une volonté de changement ? Sans référence c'est un peu des mots en l'air. – Stéphane Gimenez Mar 12 at 12:36
  • @StéphaneGimenez Ce ne sont pas du tout des mots en l'air, il n'y a qu'à se servir du système d'exploitation « Windows 10 » et lire les nouvelles de Microsoft ; on a constamment des exemples de ce que j'asserte ; en particulier l'exemple que je cite est typique de maintes phrases concernant le terme « mettre à jour » ; vous ne pouvez pas vous servir de Windows 10 pour dire cela ; néanmoins, d'après ce que vous dites, cette tendance ne serait pas aussi générale que l'on puisse le croire ; il est quand même bizarre que dans ces deux domaines les utilisateurs du langage se permettent cela. – LPH Mar 12 at 13:21
  • 1
    @MrVocabulary Après un deux-points, les éléments d'une énumération dans le texte normal (sans mise en valeur) sont séparés par des virgules ; je pense qu'il n'y a pas de raison, simplement parce que l'on met en valeur ces éléments par des puces dans le texte technique, de changer cela ; néanmoins, si vous croyez sincèrement qu'il est important d'utiliser des points-virgules, utilisez la commande « rollback » et restituez ainsi tous les points-virgules. (la réponse à ma question, pourquoi remplacer, c'était correct) – LPH Mar 15 at 18:25

Your Answer

By clicking “Post Your Answer”, you agree to our terms of service, privacy policy and cookie policy

Not the answer you're looking for? Browse other questions tagged or ask your own question.