3

The heat pump operates on the basis of a working fluid which changes state in a continuous cycle.

La pompe à chaleur fonctionne sur la base d'un fluide de travail qui change d'état dans un cycle continu.

Pourquoi ne peut-on pas rendre en français working fluid avec fluide travaillant ?

5

Il arrive parfois que le français utilise une structure similaire à celle de l'anglais working fluid, comme avec chat errant ou bain moussant, mais ça ne marche pas toujours très bien.

Ici, la forme :

...sur la base d'un fluide travaillant qui change d'état...

n'est pas du tout idiomatique.

La traduction proposée ne paraît cependant pas très fidèle à l'anglais, un fluide de travail ne voulant pas dire grand chose, et en tout cas pas qu'il travaille.

Il s'agit cependant de l'expression utilisée dans le jargon spécifique du domaine.

En surface, le fluide géothermal est amené dans un échangeur de chaleur où il cède une partie de son énergie à un fluide volatile (alcane, HCFC...), appelé fluide de travail, présentant la propriété de se vaporiser à basse température.

(www.geothermie-perspectives.fr)

Si l'on souhaite une expression plus générique, on peut utiliser actif pour rendre working :

...sur la base d'un fluide actif qui change d'état...

ou préciser en quoi consiste son travail :

...sur la base d'un fluide frigorigène, qui change d'état...

ou même de supprimer working puisque le reste de la phrase montre bien que le fluide joue un rôle central.

...sur la base d'un fluide qui change d'état...

5

Je serais essentiellement d'accord avec les propos des autres réponses en ce qui a trait à l'idée qu'en langage usuel c'est l'idée de « qui fonctionne, adéquat, de mise » etc. pour working comme adjectif dans le sens « that works » sauf qu'il s'agit ici de terminologie ou de vocabulaire technique et on trouve le terme working fluid en génie mécanique/climatique, en physique de la thermodynamique, en astronautique, en électricité etc. et on traduit par l'un des termes suivants :

Fluide de travail, ...moteur, ...actif, ...caloporteur, ...thermodynamique.

L'emploi de la forme travaillant emporte une confusion entre la possibilité d'avoir un adjectif verbal ou un participe présent sans complément ; de plus, « working fluid » forme une unité lexicale, tout comme ces traductions, et l'adjectif (non verbal) ou le complément du nom sont plus clairs.

2

Les noms composés ne se construisent pas en français comme en anglais ; c'est la seule raison ; voir par exemple les termes suivants et leur traductions ;

  • filling station (américain) ===> pas « station remplissant », station-service.
  • working woman ===> pas « femme travaillant », femme active
  • working man ===> pas « homme travaillant », travailleur
  • working party ===> pas « groupe travaillant », groupe de travail
  • working order ===> pas « état marchant », état de marche

Your Answer

By clicking “Post Your Answer”, you agree to our terms of service, privacy policy and cookie policy

Not the answer you're looking for? Browse other questions tagged or ask your own question.