4

I've heard la tacked on the end of sentences in Canadian French.

In this type of usage does la have any, specific, meaning?

2

This usage is not limited to Canadian French, although it seems to be more common, or at least more noticed with it.

That's the interjection (also an adverb meaning "here, now"). It reinforces what was just said.

TLFi

, adv., particule et interj.
...
III. − Là! / là la! / là, là !, interj.
A. − [Souvent redoublé]
...
2. Mod. [En combinaison avec une autre interj. pour la renforcer] Hé là! doucement; oh là ! Hep là ! Ouh là ! Eh là ! eh là ! Est-ce qu'il est fou, ce gaillard-là de courir comme un dératé ! (Courteline, Train 8 h 47, 1888, 1re part., p. 21). Hop là ! En avant les bras ! Une carpe encore, et pas la plus mince ! (Genevoix, Raboliot, 1925, p. 29).
Oh là là ! Ah ! là ! là ! Ah ! là ! là ! se faire du chagrin pour les femmes ! Une de perdue, dix de retrouvées... Comme on dit (Achard, J. de la lune, 1929, III, 2, p. 26). Le moribond claquait des dents. Il bégaya : − « Oh là là... Oh là là... J'ai peur... » (Martin du G., Thib., Mort père, 1929, p. 1255).
B. − [Sert à renforcer ce qui vient d'être dit] Fam.
1. [En début ou en fin de phrase, pour ponctuer une assertion; sert de simple appui au discours] Synon. fam. *na ! Là, c'est bien; là, c'est fini; vous n'avez qu'à faire attention, là ! Là, c'est bien fait ! L'Innocent, se levant : Là ! j'ai fini; je n'ai plus faim* (A. Daudet, Arlésienne, 1872, II, 2e tableau, 5, p. 396). Là ! ça y est; ça devait arriver ! Lettre de la petite Luce que je trouve en rentrant à la maison, dans une poche de ma serviette (Colette, Cl. école, 1900, p. 173):
. Qu'est-ce qu'il faut vous dire encore ? J'étais si contente que vous soyez réconcilié avec moi ! Je dis : « moi », là, et je ne parle plus des autres. Arland, Ordre, 1929, p. 228.

As you can see, it is almost the same that is found in the oh, là là phrase.

Edit: I just noticed that almost the same question was already asked: Why do Quebecers say "La"? (pronounced "law")

  • Même si pas limité aux québécois, je suis d'accord avec jlliagre : cela me semble être un tic/gimmic de language particulièrement fréquent de ce côté là de l'Atlantique et je pense beaucoup moins du nôtre. – Laurent S. Mar 18 at 14:57

Your Answer

By clicking “Post Your Answer”, you agree to our terms of service, privacy policy and cookie policy

Not the answer you're looking for? Browse other questions tagged or ask your own question.