4

L'emploi de comme interjection servant à renforcer ce qui vient d'être dit (dont on discute ici et ) et comme particule servant à renforcer un démonstratif (...celui-là ; ou indirectement : ...ce métier-là ; voire un juron : ...cet ostie-là) est-il (surtout à l'oral) plus fréquent en fin de phrase en français du Canada/Québec qu'en français métropolitain (indépendamment de sa prononciation) ?

  • La question n'est pas particulièrement claire. Tu t'intéresses au suffixe démonstratif -là, ou à l'adverbe utilisé comme une interjection ? La réponse sera différente selon le cas. – Stéphane Gimenez Apr 18 at 22:28
  • @StéphaneGimenez Bien aux deux mais en fin de phrase. Il y avait une raison pour laquelle j'ai combiné les deux, c'est probablement pour contrer une perception purement phonétique du phénomène associée aux parler québécois (questions liées). Rien n'empêcherait de les traiter séparément en réponse. Autrement il me faudrait répéter essentiellement deux fois la question et le lien deviendrait ténu, je sais pas... – sinople incandescent Apr 19 at 0:01
2

Très rare en France ? On rigole, là !

En fait ce n'est pas très courant à l'écrit, mais c'est super courant à l'oral.

0

Oui, c'est certain, en France l'usage de "là" en fin de phrase est très rare. Hormis quelques phrases exclamatives comme "Ah, mais qu'il est bête celui-là !",

Notez aussi que les Suisses et les Belges utilisent "là" en fin de phrase plus souvent que les Francais.

  • 2
    C'est incorrect - en fin de phrase est extrêmement utilisé dans le langage familier français: mais qu'est-ce que tu fous, là? J'en ai marre lààà! Toujours à te plaindre et tout là! – Nino Filiu Mar 25 at 0:25

Your Answer

By clicking “Post Your Answer”, you agree to our terms of service, privacy policy and cookie policy

Not the answer you're looking for? Browse other questions tagged or ask your own question.