2
  1. La personne à laquelle/à qui (l')on a permis de partir plus tôt avait de belles bottes.
    Permettre à quelqu'un de partir plus tôt.
    Permettre de partir à quelqu'un plus tôt. (X)
    Permettre de partir plus tôt à quelqu'un. (X?)

  2. La personne à laquelle/qui (l')on proposait de chanter s'est désistée.
    Proposer à quelqu'un de chanter.
    Proposer de chanter à quelqu'un. (X?)

  3. La personne à laquelle/à qui (l')on voulait donner de l'argent s'est révélée indigne.
    Vouloir donner de l'argent à quelqu'un.
    Vouloir donner à quelqu'un de l'argent. (X?)

En d'autres termes dans les deux premières phrases le complément indirect se rattacherait au verbe support (conjugué) alors que dans la troisième il se rattache au constituant infinitif. Est-ce que ça a un quelconque impact sur la qualité de la subordonnée ou sur une autre de ses caractéristiques :

  • Peut-on valider l'adéquation des positions du complément indirect dans les pseudo-phrases (en italiques) ; est-ce que cette analyse ou le « nombre d'échecs » le cas échéant et/ou ultimement le complément adverbial (plus tôt) affectent la qualité de la subordonnée ou une autre de ses caractéristiques ?
  • Les trois phrases sont-elles aussi claires ?
  • Incidemment le l' est-il de l'hypercorrection ou simplement euphonique ?
  • Pourquoi je pose cette question bizarre ? Bien c'est que dans le cas de la première phrase, avec le pronom laquelle, il m'a fallu la relire 100 fois pour la trouver acceptable. Je ne sais pas si c'est simplement que je suis plus familier avec le pronom qui qu'avec laquelle, d'où l'autre question. Ensuite, j'ai lu un truc que j'ai énormément de difficulté à comprendre pcq. je n'ai pas l'expertise alors j'ai construit un test pour tenter de déterminer quelque chose qui me permettrait de commencer à comprendre qqc. d'autre, d'où cette Q. – Survenant9r7 Apr 3 at 19:35
  • Ensuite je comprends mal la différence entre un pronom qui a la fonction de complément indirect et un pronom qui se substitue à un groupe prépositionnel et je ne sais pas s'il s'agit simplement d'une différence nature/fonction. Ensuite je comprends mal la différence entre la valence des verbes et leur transitivité. Et finalement je me demande si un type de complément rattaché au complément indirect peut nuire à l’enchâssement de propositions. Il y a un grand nombre de choses que je ne comprends pas et toutes les mentionner est beaucoup trop long. – Survenant9r7 Apr 3 at 19:43

Your Answer

By clicking “Post Your Answer”, you agree to our terms of service, privacy policy and cookie policy

Browse other questions tagged or ask your own question.