2

En lisant Le Scaphandre et le Papillon par Jean-Dominique Bauby, j'ai trouvé une phrase (parmi d'autres) que je n'ai pas très bien comprise :

Chaque jour ramène son lot de visages connus mis entre parenthèses le temps des vacances.

Quel est le sens de « mis entre parenthèses le temps des vacances » ?

5

Si on remet la phrase dans son contexte, le sens devient clair:

La rentrée. L’été tire à sa fin. Les nuits fraîchissent et je recommence à me blottir sous les épaisses couvertures bleues estampillées « Hôpitaux de Paris ». Chaque jour ramène son lot de visages connus mis entre parenthèses le temps des vacances : la lingère, le dentiste, le vaguemestre, une infirmière qui est devenue grand-mère d’un petit Thomas et l’homme qui en juin s’était brisé le doigt avec une barrière de lit. On retrouve ses marques, ses habitudes (...)

Le narrateur est depuis lontemps à l'hôpital. Il y a passé tout l'été, et vient maintenant la rentrée: le personnel de l'hôpital qui était en vacances rentre et reprend son poste. Le narrateur retrouve donc les personnes mises entre parenthèses pendant les vacances, c'est-à-dire temporairement absentes de son quotidien parce qu'elles étaient parties en vacances.

Chaque jour, le narrateur revoit donc les visages connus (= qu'il connaissait déjà avant, et qu'il reconnait) mis entre parenthèses (= temporairement disparus) le temps des vacances (=pendant les vacances).

De manière plus générale, ce sens métaphorique de mettre entre parenthèses n'est pas rare et signifie mettre temporairement à l'écart ou de côté.

On peut dire par exemple:

J'ai décidé de mettre ma carrière entre parenthèses pour m'occuper de mes jeunes enfants.

Ou un exemple tiré du Monde:

Il faut mettre le Brexit entre parenthèses.

Your Answer

By clicking “Post Your Answer”, you agree to our terms of service, privacy policy and cookie policy

Not the answer you're looking for? Browse other questions tagged or ask your own question.