4

[...] Ce que veut Mme Le Pen, c'est se vassaliser devant monsieur Poutine et devant M. Trump. (Propos de Mme Nathalie Loiseau rapportés ds. Lapresse.com, je souligne)

Le TLFi montre un emploi du verbe transitif vassaliser en relations internationales « rendre semblable à un vassal, asservir ». Je suis un peu surpris par l'emploi de la préposition devant, je m'attendais plutôt à à, un peu sur le modèle l'emploi pronominal réfléchi d'asservir ou d'inféoder (qqn. s'inféode/s'asservit à qqn.).

  • Peut-on analyser la nature de « devant monsieur Poutine et devant M. Trump » et indiquer si c'est un complément indirect ou second du verbe ou autrement ; n'y a-t-il aucun lien entre le verbe et ce complément ?
  • Pourquoi choisit-on la préposition devant plutôt que à ; peut-on utiliser à ?
    • S'agit-il bien du sens « rendre semblable à un vassal, asservir » ou est-ce employé pour signifier autre chose et quoi donc ; tente-t-on de connoter un autre verbe ou une autre locution verbale avec ce choix de préposition et si oui laquelle ?
  • 1
    Ça ne se dit pas. Loiseau s'est simplement trompée. On dit effectivement "se vassaliser à". – Strebler May 19 at 22:49
  • 4
    Ce devant ne me choque pas vraiment. Il vient peut-être d'une assimilation avec s'agenouiller devant MM. Poutine et Trump. – jlliagre May 19 at 23:33
  • 2
    @jlliagre Ou encore pire, moi, je pensais a "prosterner devant." – Papa Poule May 19 at 23:57
  • Ça évoque pour moi aussi ce genre d'actions. N'hésitez pas à répondre directement, possiblement en déterminant si avec à se dit et si ça veut dire autre chose... – sinople incandescent May 20 at 0:13
1

Devant ne devrait pas vous inquiéter, n'importe quel autre verbe aurait pu avoir devant.

Être asservi à renvoie à une addiction ou une soumission

Donc de vassal on déduit une forme de dépendance diplomatique ou patriotique, puis se vassaliser nous donne "se soumettre devant une chef ou une puissance liée à la diplomatie"

Quant à Devant on pourrait aussi dire qu'elle s'est attachée à un arbre devant ... Ou avant ... Ou comme ...

On ne se vassalise pas à quelqu'un mais à quelque chose ou devant / dernière / comme / si / ... quelqu'un ...

Je pense qu'il y'a un peu de figurations dans cette phrase de Mme Nathalie Loiseau

1

Je trouve que l'expression "se vassaliser devant ..." très inélégante ; il aurait mieux valu dire simplement

Mme L. apparaît comme la vassale docile et empressée de V. Poutine.

Your Answer

By clicking “Post Your Answer”, you agree to our terms of service, privacy policy and cookie policy

Not the answer you're looking for? Browse other questions tagged or ask your own question.