1

Plusieurs ONG ont appelé la France, qui refuse jusqu'ici de suspendre ses contrats avec Riyad, à suivre les pas de Londres. (Lapresse.ca)

Au TLFi on trouve « suivre les pas, le sillage, les traces de qqn. » mais c'est un sens concret rattaché à une voie terrestre. On trouve aussi « marcher dans les pas de quelqu'un », toujours un sens concret. À trace on a « marcher sur/suivre les traces de quelqu'un » pour le sens au figuré imiter, suivre l'exemple de quelqu'un. On a un peu le même scénario au Larousse en ligne (trace) mais on a aussi « marcher sur les pas de quelqu'un » pour ce sens au figuré ; idem au Wiktionnaire où on le qualifie par ailleurs d'emploi familier. De plus, le Wiktionnaire réunit plusieurs termes dans une extension de sens au figuré de suivre pour « aller, continuer d’aller dans une même direction » dont pas, traces, chemin et fil.

Vu que le TLFi n'est plus mis à jour depuis 1994, on se demande s'il y a vraiment asymétrie selon le verbe et le terme ou si l'usage a évolué et va dans le sens d'un emploi figuré uniforme pour marcher/suivre avec pas/traces. Ou les différences relèvent-elles uniquement de la présentation des emplois au figuré dans les dictionnaires consultés ? Personnellement je trouve suivre les traces plus usuel qu'avec pas et je ne semble pas connaître l'aspect « négatif » (aveuglément, docilement) d'emboîter le pas au figuré que j'aurais bien vu apparaître dans l'exemple plutôt que suivre (et donc pour moi c'est avec emboîter semble-t-il que le sens au figuré de suivre les traces de quelqu'un se réalise avec les pas).

  • Peut-on statuer sur l'emploi au figuré de marcher/suivre avec les traces/pas : y a-t-il une parfaite équivalence, l'emploi avec traces précède-t-il celui avec pas ; y a-t-il des nuances de sens, s'agit-il de variantes régionales de l'emploi ?
  • Incidemment, peut-on confirmer qu'il y a systématiquement cet aspect négatif à emboîter le pas (docilement, aveuglément, quasiment se plier au joug) ?
  • Il ne me semble pas qu'il y ait une différence entre l'emploie des deux expressions. Sinon non ce n'est pas toujours négatif, cela va dépendre du contexte et de la personne suivit. Par exemple si un religieux marche dans les pas d'un saint ou d'une divinité cela ne va pas être négatif. – Baptiste Gavalda Jun 21 at 7:22
  • Personnellement, je ne trouve pas qu'il y ait d'aspect négatif à emboîter le pas ; la seule vraie différence comparé à suivre les traces/pas serait qu'emboîter implique une action presque immédiate, on fait la même chose dans la foulée. Suivre les pas peut se faire sur une période très longue (un enfant qui fait les même études que son père, un pélerin qui effectue son chemin de croix, etc.) – Lyzvaleska Jun 21 at 12:44
5

Il n'y a pas de nuances, ni de variations régionales, dans l'emploi de toutes ces formules. Elles sont équivalentes, à l'exception de emboiter le pas qui implique une proximité, une immédiateté. C'est cette nuance qui permet de l'utiliser de façon péjorative en suggérant, suivant les contextes, un empressement servile, une absence de réflexion propre, un manque d'autonomie. Cela reste optionnel et dépendant du contexte, emboiter le pas peut également prendre une valeur tout à fait neutre.

Quelques recherches sur Google Ngram Viewer indiquent que, bien que les expressions avec traces ont toujours été plus fréquentes que celles avec pas, les deux variantes remontent à la première moitié du XVIème siècle.

  • Qu'entends-tu par "l'une apparait avant l'autre" ? – Ous Jun 23 at 0:26
  • 1
    Quelques recherches sur Google Ngram Viewer indiquent que, bien que les expressions avec traces ont toujours été plus fréquentes que celles avec pas, les deux variantes remontent au milieu du XIVème siècle. – Ous Jun 23 at 21:53

Your Answer

By clicking “Post Your Answer”, you agree to our terms of service, privacy policy and cookie policy

Not the answer you're looking for? Browse other questions tagged or ask your own question.