4

Les expressions « faire le buzz / faire du buzz » sont-elles assez répandues en dehors des mondes technologique internet, entreprise, marketing, etc. ?

Comment doit-on prononcer buzz afin d'être bien compris, à l'anglaise ou à la française ?

Les expressions « bouche à oreilles », « téléphone arabe » et « faire du bourdonnement » sont-elles équivalentes à « faire le buzz » ?

  • Etre cité dans les talk show et la presse trash, c'est complétement "faire le buzz". Mais ça n'est aucunement du bouche à oreille ou du téléphone arabe. Le buzz peut tout à fait être organisé et institutionnel. Je dirait même que Macron ou Trump sont des spécialistes – Madlozoz Jul 15 at 9:11
3

(Quasiment) personne ne prononce buzz à la française ([byz]), comme buse.

La prononciation anglaise la plus courante est [bʌz] et la prononciation française habituelle s'en approche : [bœ:z], où la voyelle se prononce comme dans beurre, jeune, œuf ou flirt). En voici un exemple dans une vidéo. La voyelle anglaise est plus proche du A que la française. Buzz en anglais est presque prononcé comme base en français.

L'expression initiale était faire du buzz (à l'image de faire du bruit) mais elle a assez vite évolué en faire le buzz. Elle est née d'Internet et signifie qu'une information se transmet rapidement sans suivre les canaux de diffusion/promotion habituels (publicité, journaux). Il s'agit d'une transmission de personne à personne, via les différents réseaux sociaux, la messagerie classique (emails, sms) ou oralement.

L'expression de bouche à oreille correspond bien à l'idée de la transmission individuelle. Elle était déjà utilisée dans le même sens avant que buzz apparaisse. Elle a cependant aussi un côté confidence, rumeurs chuchotées à l'oreille, qui me semble moins présent dans buzz.

L'expression téléphone arabe est née lors de l'époque coloniale pour rendre compte de la rapidité et l'efficacité de la communication orale pour répandre des informations à une population dépourvue de moyens technologiques (téléphone). Elle a donné naissance à un jeu où chaque participant chuchote à l'oreille de son voisin une phrase originale, et où la dégradation et l'évolution, accidentelles ou provoquées, de la phrase font rire tout le monde à la fin. On ne peut pas remplacer ça fait le buzz par ça fait le téléphone arabe mais on peut éventuellement dire que le téléphone arabe est un support de transmission du buzz.

L'expression faire du bourdonnement n'est pas très idiomatique. Il s'agit simplement de la traduction littérale de buzz : bourdonnement d'un insecte en anglais, clairement une onomatopée que l'on retrouve d'ailleurs dans le français bzz ou bzzz. On pourrait dire faire du bruit mais ce n'est pas tout à fait la même chose. Ce qui fait du bruit, c'est souvent une information secrète divulguée qui suscite des réactions émotionnelles fortes.

  • La prononciation anglaise, c'est avec [ʌ], pas [ə]. [ə], [œ] et [ø] sont des approximations plausibles en français. Je ne vois pas le rapport avec jeûne et pleureuse : pourquoi utiliserait-on le même son dans ces trois mots ? Et je ne comprends pas comment tu prononces pleureuse : [-ʁøz], [-ʁœz], [-ʁœ.zə], [-ʁø,zø], … ? – Gilles Jul 15 at 11:59
  • @Gilles Tu as raison. C'est bien plus souvent [ʌ] qui est rapporté. Je me suis fait avoir par le premier dictionnaire (et le seul, mon erreur) que j'ai consulté qui indique bəz. Le rapport avec pleureuse, c'est qu'avec l'accent méridional son -euse final se prononce comme se prononce, si mes oreilles ne me jouent pas de tours, buzz en français. Les gens "sans accent" comme on dit ne font pas rimer buzz et gueuse par exemple, mais je peux me tromper. Je prononce donc pleureuse [pløʁœz] et buzz [bœz]. – jlliagre Jul 15 at 21:56
2

Comme tu l'as justement dit, faire le buzz est principalement utilisé dans le domaine de la communication, des réseaux sociaux, du marketing et d'internet. Ne connaissant pas l'alphabet phonétique, si tu veux prononcer buzz en France celui-ci sera prononcé b e ze (not bèze), with a neutral e as in celui for example (à l'anglaise donc).

Les expressions que tu as cité ont un sens différent:

  • Bouche à oreilles = transmettre une information a des connaissances via différents moyens (à l'oral lors d'une discussion, via des échanges téléphoniques, textuels etc)

  • Téléphone arabe: transmettre une information ayant un sens différent à la fin de la chaîne par rapport au sens original. Une dégradation de la qualité de l'information en somme. "Un homme a assassiné 2 personnes à l'aide d'un revolver" => (personne suivante) "Un homme a tué 3 personnes à l'aide d'un bazooka".

Faire du bourdonnement serait l'expression que je trouve la plus proche de faire du buzz ou encore faire du bruit et même faire parler de.

  • Dans le langage courant la très très grande majorité des gens utilisant l'expression téléphone arabe l'utilisent avec le sens que j'ai donné, autant lui donner le sens le plus courant, c'est comme les professeurs de langues qui t'apprennent du langage oublié, ça n'apporte au final pas grand chose à l'apprentissage de la langue... J'ai volontairement pas écrit beuze puisque le son eu que l'on retrouve dans pleureuse par exemple n'est pas celui que nous utilisons en france mais bien un e neutre. On ne dit pas j'ai fais le beuze , mais bien j'ai fais le be - ze. – stbr Jul 13 at 14:05
  • J'ai du mal à comprendre ton be - ze ([bøzø] ?), le mot n'ayant qu'une syllabe en français comme en anglais. – jlliagre Jul 13 at 15:54
  • @jlliagre Tout simplement qu'en langue française le son "e" est différent du son "eu", et buzz se prononce bien avec le son "e" et non avec le son "eu". Essaye de prononcer "buzz" puis "beuze", tu verras que la prononciation est différente. Le doublement du Z explique la prononciation similaire à beurre comme tu l'as a juste titre utilisé comme exemple dans ton commentaire. – stbr Jul 14 at 0:52
  • La prononciation du français n'est pas uniforme, et e comme eu peuvent avoir chacun différentes prononciations. Pour ma part, comme quelques millions de français, je prononce buzz comme "beuze" ou pleureuse, d'où l'intérêt d'utiliser l'alphabet phonétique international pour se faire comprendre. De toute façon, mon commentaire ne concernait pas la prononciation de la voyelle en question, mais le fait que ta représentation peut laisser croire que buzz est réalisé avec deux syllabes et deux voyelles identiques, ce qui n'est jamais le cas en français, même dans le sud de la France. – jlliagre Jul 14 at 9:25
1

Uniquement sur le sujet des équivalents. Le terme buzz a « envahi le champ de l'information » ; « Bourdonnement est officiellement admis en aéronautique » ; « Bouche à oreille le remplace dans le domaine de l’économie et de la gestion » nous dit l'Académie qui ajoute :

Dans la langue courante, Faire le buzz sur l’internet, dans les réseaux sociaux pourrait être remplacé par Faire parler, Faire du bruit, Créer une rumeur, Faire la rumeur, expressions qui traduisent, comme l’onomatopée Buzz, la vaine agitation créée autour d’un phénomène passager. (Académie française)


On a déjà proposé de le franciser par ramdam (tapage, vacarme) et des équivalents de to be the talk of the town fonctionneraient aussi pour la locution. Quand il s'agit d'un type de publicité dans le domaine du marketing, le nom publicité avec la précision sur les réseaux/médias sociaux, sur Internet, suffit largement et le terme rumeur est utile autrement. La difficulté avec la locution c'est qu'elle contient le verbe faire alors que le téléphone arabe et le bouche à oreille sont des moyens de créer l'effervescence tandis que le bourdonnement n'est pas exactement idiomatique ou trop relié au bruit au sens propre comme on l'a expliqué ailleurs. On préférerait dire faire des vagues sur Internet pour connoter la vague de la propagation (pour rester dans le lexique de la navigation) plutôt que la référence sonore rappelant l'insecte et son butinage etc.

En résumé faire parler/du bruit/la rumeur sur l'internet/dans les réseaux sociaux sont des équivalents mieux articulés avec le semi-auxiliaire. On trouve la métaphore avec le bourdonnement peu apte à décrire ce dont il s'agit, quoique tout nous semble meilleur que le choix du mot buzz, inutile, imprécis, intraduisible de prime abord parce qu'on ne s'est pas donné la peine de réfléchir à comment en inscrire le sens dans l'univers linguistique du français.

Your Answer

By clicking “Post Your Answer”, you agree to our terms of service, privacy policy and cookie policy

Not the answer you're looking for? Browse other questions tagged or ask your own question.