3

On utilise "à tout de suite" pour une arrivée imminente, et sinon "à tout à l'heure". Mais quelle est la limite pour une arrivée 'imminente' ? Si j'arrive dans 5 minutes, je dirais évidemment "à tout de suite", mais si c'est 15 minutes, ou 30 ? Ou est-ce bêtement 1 heure la valeur limite pour dire "à tout à l'heure" ? Parce que ça me semble long pour dire à tout de suite si j'arrive dans trois quarts d'heure...

1

Il n'y a pas de limite précise mais je ne dis plus à tout de suite si l'intervalle attendu dépasse quelques minutes.

Ce sera donc à tout à l'heure dès une dizaine de minutes.

Voir aussi: Quand utiliser « à tout à l'heure », « à plus tard », « à la prochaine », « à bientôt » ?

  • Ce serait évidemment une question d'opinion personnelle, et donc pour vous c'est une dizaine de minutes. Peut-être que le contexte changerait la donne ? Si on se trouve à 20 minutes en voiture et qu'on démarre immédiatement, ne pourrait-on pas dire "à tout de suite" ? – Herby Jul 30 at 14:03
  • Bien qu'il n'y ait pas de seuil précis, je serais assez surpris d'entendre quelqu'un me dire à tout de suite pour vingt minutes. – jlliagre Jul 30 at 16:22
1

« À tout de suite » ne devrait pas être utilisé pour des périodes qui excèdent une demi-heure ou trois quarts d'heure.

Ce n'est pas tout bêtement une limite de une heure qui est spécifiée, et possiblement ne l'a jamais été ; il serait intéressant de savoir cela. Deux ou trois heures peuvent constituer la période de temps que l'on peut impliquer en utilisant cette expression mais pas tellement plus ; en passant du matin à l'après-midi on dira « à cet après-midi ». Par exemple quelqu'un qui va prendre son repas juste avant midi et qui revient après une pause traditionnelle de deux heures pour son repas peut dire « à tout à l'heure »; il en va de même pour des évènements similaires.

L'étymologie pour cette expression semble manquer, tout au moins en grande partie puisque elle provient de la combinaison de la préposition « à » avec l'expression « tout à l'heure », laquelle est plutôt ennuyeuse puisqu'elle peut être utilisée aussi bien pour parler d'un moment dans le futur proche que dans le passé récent. « À tout à l'heure » ne sert que pour le futur proche.

D'après le TLFi on ne peut pas dire qu'à l'origine l'expression de base (tout à l'heure) aurait été fondée sur la notion d'une heure de temps précise ;

h) 1549 tout a ceste heure « tout de suite, à l'instant même » (Est.); 1628 tout à l'heure « id. » (Sorel, Francion, I ds Dub.-Lag.); 1647 tout à l'heure « il y a un instant » (Corneille, Héraclius, II, IV, éd. Ch. Marty-Laveaux, V, 181); 1694 (Ac. : On dit... tout à cette heure, tout à l'heure pour dire, Dans un moment);

Anecdote intéressante

Il y a maintenant de nombreuses années, lorsque le BBC World Service pouvait encore être écouté au moyen d'une radio ondes courtes, il y avait une émission hebdomadaire sur cette station dans laquelle l'animateur, quand il prenait congé de ses auditeurs jusqu'à la semaine suivante, les quittait régulièrement avec un « à tout à l'heure ».

  • Merci pour la réponse approfondie. Avec le premier commentaire de jlliagre, on dirait qu'il y a une zone floue entre 10 et 45 minutes où les deux seraient acceptables. – Herby Jul 30 at 14:08
  • @Herby C'est exactement cela ; une personne pourra dire « à tout à l'heure » et une autre « à tout de suite » dans un certain intervalle qui n'est pas trop court ni trop long, comme ça se comprend facilement, parce que ces termes sont approximatifs ; je crois que s'ils correspondaient à des nombres précis on utiliserait plutôt les nombres, ce que l'on fait d'ailleurs parfois avec des expressions complémentaires : « à tout de suite, dans une dizaine de minutes ou un peu plus »,… – LPH Jul 30 at 14:23

Your Answer

By clicking “Post Your Answer”, you agree to our terms of service, privacy policy and cookie policy

Not the answer you're looking for? Browse other questions tagged or ask your own question.