0

Dans un extrait de "La phonétique" de Bertil Malmberg, l'auteur indique que:

Ainsi les mots beau et bon, fait et fin ne se distinguent l'un et l'autre que par la présence ou l'absence de résonance nasale dans la voyelle.

C'est évident que théoriquement, la seule différence entre la prononciation de "fait" et celle de "fin" est la nasalisation de la voyelle. Cependant, je ne vois pas comment la différence entre "beau" et "bon" est similaire: on prononce "beau" comme /bo/ et "bon" comme /bɔ̃/.

Cet exemple est-il complètement inexact? Y a-t-il une variation de la prononciation dont cette assertion est correcte?

1

Comme l'a commenté Laure, la nasale on n'est pas toujours retranscrite comme étant ouverte. Les variations individuelles et régionales y sont sûrement pour quelque chose, comme avec le o final de beau qui, en Belgique, dans l'Est de la France et parfois aussi en Provence, peut être ouvert.

Bertil Malmberg a peut-être été influencé par Raimu pour la prononciation de beau ;-)

-3

Ce que l'auteur doit très certainement avoir en tête lorsqu'il écrit « ne se distinguent l'un de l'autre que par … » c'est que la position des organes de la parole dans la bouche sont les mêmes pour les deux sons, il n'y a pas de différence et c'est seulement l'ouverture ou la fermeture des fosses nasales qui décide de quel son il s'agit, l'ouverture correspondant à un son nasal. Voir La cavité nasale, p. 104 de Résonance sonore et cavités supralaryngées.

Your Answer

By clicking “Post Your Answer”, you agree to our terms of service, privacy policy and cookie policy

Not the answer you're looking for? Browse other questions tagged or ask your own question.