3

Pourtant de langue maternelle française, je n'arrive pas à déterminer s'il y a une version plus correcte que l'autre entre:

  • La banque a prélevé le montant sur mon compte
  • La banque a prélevé le montant de mon compte

Peut-être que les deux sont corrects, mais dans ce cas, y a-t-il une version privilégiée ou une différence de sens ?

2

De mon compte est possible mais sur mon compte semble plus naturel.

Avec un verbe comme transférer, on utilisera de pour indiquer la source et vers pour indiquer la destination:

Transférer le montant de mon compte en Suisse vers mon compte aux Bahamas.

Avec prélever, le sens de l'opération est explicite et il n'est pas nécessaire de le préciser à nouveau. Sur ou dans, à, au, sous, etc. indiquent l'origine et de pourrait indiquer ce qui est prélevé.

La banque a prélevé (quoi ?) de l'argent (où ?) sur mon compte.

On a prélevé un échantillon d'eau dans la cuve.

L'ADN a été prélevé sous ses ongles.


Google Ngram montre qu'il n'y a pas photo entre prélevé sur et les autres prépositions :

enter image description here

  • Je trouve cette explication, la plus convaincainte de toutes. Merci. – Laurent G. Sep 30 at 7:27
0

Personnellement j'y vois une nuance de sens.

  • La banque a prélevé le montant sur mon compte X :
    Je parle de la somme déposée sur mon compte X, le résultat est qu'il y a moins d'argent.

  • La banque a prélevé le montant de mon compte X :
    Je parle de mon compte X (et pas de mon compte Y), je ne vois pas la somme en moins mais l'acte d'avoir prélevé.

0

Il est vrai qu'il... est plus facile de déposer... de l'argent sur ton compte... sans la moindre hésitation donc. :-)

Après... bien que ne lisant que prélever sur dans le TLF et trouvant prélever sur employé dans ce contexte précis par l'Académie, il faut quand même rappeler que la préposition de est copieusement utilisée quand il s'agit de marquer la provenance.

Ainsi je trouve un prélever de tout aussi légitime et... j'irais même d'ailleurs jusqu'à le préférer s'il s'agissait de... fonds, tant je trouverais pour le moins absurde que l'on prélève des fonds sur... :-)

Au-delà de ce seul emploi, le de pour signifier la provenance s'impose tout naturellement dans le contexte de virements pour lesquels il s'oppose à un sur de destination... au point que s'il n'y avait l'usage... je serais tenté de le privilégier.

Ha! Au fait, je n'ai jamais entendu prélever dans dans ce contexte... il ne serait pas non plus incongru.

0

En fait, prélever, c'est enlever : on enlève de quelque chose, alors qu'on ajoute sur (ou dans) quelque chose.

Pour moi, prélever sur est un contresens, et il faut dire :

  • la banque a prélevé le montant de mon compte;
  • la banque a déposé le montant sur mon compte.
0

L'emploi d'une préposition semble complexe.

Personnellement, j'aurais utilisé la préposition « sur » parce qu'elle est associée au mot « compte » dans des citations de dictionnaire : « virer une somme sur un compte » et « un montant de cent euros a été prélevé sur son compte ».

D'ailleurs, pour s'en convaincre, il faut considérer le sens du mot compte, c'est-à-dire, ne pas considérer un compte comme uniquement « une caisse contenant de l'argent ». De plus, au niveau sémantique, la préposition « sur » permet de mieux percevoir la séparation entre les mots « montant » et « compte ».

Your Answer

By clicking “Post Your Answer”, you agree to our terms of service, privacy policy and cookie policy

Not the answer you're looking for? Browse other questions tagged or ask your own question.