3

Comme équivalent de social engineering, le Grand dictionnaire terminologique (OQLF) donne « piratage/fraude psychologique » et déconseille le calque ingénierie sociale qui ne rendrait pas adéquatement compte de l'idée de « tromperie » qui serait propre au concept (« Tromperie qui résulte d'échanges entre individus afin d'extorquer des informations dans le but de pénétrer frauduleusement un système. », GDT).

  • Peut-on imaginer des contextes où l'un des choix (piratage/fraude) apparaîtrait meilleur que l'autre et pourquoi ?
  • Pourquoi serait-on d'accord où pas avec l'idée que le terme ingénierie (sociale) ne rend pas adéquatement compte de ce dont il est question en français ; l'équivalence peut-elle être à géométrie variable selon le domaine ?
  • 1
    Possiblement OT. Je reconnais que je n'ai vu ce terme (anglais) que très récemment et, avant même que de savoir ce qu'il signifiait l'ai pris en mauvaise part. Possiblement à cause de deux raisons : A/ Je connaissais le reverse ingeneering qui n'a jamais guère été autre chose que du piratage 2/ L'incongruité qui consiste à faire de l'ingénierie avec de l'humain. – aCOSwt Nov 10 at 20:36
  • 1
    Les ordinateurs sont tellement présents dans notre vie quotidienne que je n’aurais pas jugé utile d’y faire une allusion même minime dans la traduction. J’aurais simplement parlé d’abus de confiance. – mouviciel Nov 11 at 9:17
0

J'ai une aversion certaine pour cette formulation du concept de fraude visé mais pas exactement selon les critères de l'OQLF. Il me semble qu'il importe peut qu'elle puisse être un calque de l'anglais, pourvu que ce soit le calque d'une formulation valable, et cela n'est apparemment pas le cas. Ce terme, « social engineering » est un terme tout comme « emotional engineering », qui est apparu le siècle dernier pour identifier un nouveau champ de connaissances dans le domaines des sciences sociales, ce qui est confirmé dans la dernière référence de la question (voir aussi par exemple ceci. L'usage récent qui a été fait de « social engineering » pour nommer une activité frauduleuse est un détournement (aberrant, doit-on dire) de cette assignation première, laquelle reste quand même utilisée, comme on peut le vérifier d'après un certain nombre de sources (réf.). Voilà donc la raison première, selon mon point de vue, pour ne pas utiliser cette forme.

Je ne considère pas utile du tout d'imaginer des exemples dans lesquels « piratage » ou « fraude » pourrait convenir mieux ; le concept cerné par le terme « social engineering » selon l'acception première n'a pas le moindre rapport avec la notion de fraude et réfère à des processus totalement étrangers à ceux dont il est question et qui se limitent à des manipulations illégales au moyen de l'informatique ; en plus de cela il existe une énorme disproportion d'importance entre les concepts. Cela suffit pour trouver les deux autres termes comme étant les seuls des trois qui aient un intérêt.

Le terme « piratage psychologique » apparait comme étant un autre de ces terme qui ont prétention à expliquer une nouveauté et qui ne communiquent en fait rien que l'on ne sache déjà, mais de façon pompeuse, ici le simple fait d'une tromperie comme lorsque quelqu'un est escroqué après une discussion tissée de mensonge le menant à signer un papier qui l'engage, manipulation qui n'est pas moins du piratage, pas moins une affaire de psychologie. Si l'on doit identifier cette sorte particulière de tromperie qui peut se faire par l'intermédiaire de l'internet, cela n'étant en aucun cas l'identification du processus de base que l'on trouve dans « piratage psychologique », un terme descriptif auto-défini comme « escroquerie par internet » sera un terme bien plus convenable à défaut d'un terme plus court et à définir. De plus il n'y a dans « piratage psychologique » ni l'idée d'utilisation de l'internet ni celle de pénétration d'un système et on ne se soucie pas d'exprimer des idée similaires par le terme « escroquerie » de toute façon, la généralité suffit et on est toujours à temps de mentionner quel type parmi le grand nombre de possibilités qui existent.

Your Answer

By clicking “Post Your Answer”, you agree to our terms of service, privacy policy and cookie policy

Not the answer you're looking for? Browse other questions tagged or ask your own question.