3

J'aurais besoin de vos lumières pour éclaircir la question suivante : est-ce qu'on peut utiliser le verbe « imposer » sans complément, comme dans la phrase suivante : « Arrête d'imposer ! » avec comme complément d'objet sous-entendu « des choses ( que j'ai pas envie de faire) » ?

2

Oui! On peut absolument. Je ne connais pas de verbe français que l'on ne puisse utiliser dans le cadre d'une complétive infinitive non elle-même complémentée et ce dans l'intention de rendre une idée générale.

Cela peut sembler effectivement plus naturel avec des verbes dits intransitifs qu'avec des verbes transitifs pour lesquels l'objet précis de l'action peut être précisé. Mais... la transitivité n'interdit rien... et en particulier pas de l'ignorer.

En fonction de la nature de ce qui est effectivement imposé (abstrait / concret), on pourra toutefois préférer exiger ou commander voire ordonner à imposer mais ce sera plus une affaire de contexte, de nuances ou de style. Ainsi j'impose plus facilement des idées, mais exige plus volontiers des choses.

| improve this answer | |
0

Il me semble que la réponse n'est ni oui ni non dans le cas général, c'est à dire quel que soit le verbe. Selon le contexte c'est un usage qui est plus ou moins naturel ou qui ne l'est pas.

  • Une personne en accompagnant une autre dans un supermarché alors que cette dernière passe au crible les articles en quête de signes de mauvaise qualité, ne dira pas naturellement « Arrête d'examiner ! ». On s'attend à un complément : « Arrête de tout examiner ! », « Arrête d'examiner (tout) ce que tu vas acheter ! »,…

  • Une personne dans une bibliothèque cherchant à se servir d'un ouvrage de référence utilisé par une autre pourra dire à celle-ci « Est-ce que je peux consulter ? », mais il semble préférable de préserver un complément : « Est-ce que je peux consulter ce dictionnaire ? », « Est-ce que je peux le consulter ? »,…

On s'aperçoit, dit en passant, qu'il existe une forte tendance chez les immigrants ayant encore mal assimilé la langue, à utiliser les verbes transitifs sans complément, mais il ne faut tirer aucune conclusion hâtive de ce phénomène.

Pour montrer que l'on est confronté à un usage disparate, considérons le verbe « spéculer », verbe transitif indirect. Le TLFi dit ceci :

« [Le compl. d'obj. indir. peut ne pas être exprimé] ».

Dans une conversation où l'un des participants est engagé sur la voie de faire de nombreuses prévisions à base d'aussi nombreuses hypothèses, on ne sera pas surpris d'entendre « Arrête de spéculer ! », cela parce qu'il existe un usage assez bien établi.

Ce principe est encore vrai pour « inventer » auquel le TLFi reconnait un emploi absolu.

Absol. Il [Pierre le fou] inventait à mesure;

  • Arrête d'inventer ! Je n'ai jamais dit ça. (tout à fait naturel)

Prenons un tout autre cas maintenant, avec le verbe « commencer ».

  • Une personne voulant savoir pourquoi le travail qu'elle a demandé à quelqu'un n'est pas fait et s'entendant dire que la raison est qu'il a fallu en commencer d'autres et que de nouveaux travaux sont commencés avant de pouvoir en finir aucun, ne pourra pas dire naturellement « Mais arrêtez de commencer ! », sauf avec une sorte d'ironie (que je ne sais moi-même comment rendre certaine) ; il n'existe pas réellement d'usage courant, on s'attend à ce qu'un complément soit formulé.

On peut remarquer que ce sens du verbe ne correspond à aucun de ceux pour lesquels il existe la possibilité d'un emploi absolu (TLFi).

  1. Emploi abs. a) [Le compl. d'obj. implicite est un verbe ou un subst. d'action ou un terme suggéré par le cont.]

Un seul complément d'objet implicite est sous entendu dans l'usage absolu auquel il est référé dans « a) ».

En conclusion, comme il n'y a aucun usage absolu reconnu pour le verbe « imposer », non, ce n'est pas possible de l'utiliser ainsi, mais vu l'existence d'une tendance qu'on les verbes à acquérir cet usage, le locuteur peut plus impunément enfreindre l'usage strict et contribuer à un nouvel usage s'il le trouve justifié.

| improve this answer | |
-1

La réponse à votre question est non : dire à quelqu'un "Arrête d'imposer" est au pire impropre, au mieux incompréhensible. Si cette personne veut vous imposer quelque chose contre votre gré, vous pouvez lui dire "Tu n'as pas à imposer ton point de vue", "Tu n'es pas autorisé à imposer ton point de vue", "Je ne vois pas pourquoi ton avis prévaudrait". Toutefois vous pourriez dire "Arrête de t'imposer" si, à plusieurs reprises, votre interlocuteur a essayé d'imposer son point de vue. Si vous dites "arrête d'imposer", on se demande ce que vous pouvez bien vouloir dire, en particulier on est fondé à se demander "arrête d'imposer quoi ?"

| improve this answer | |

Your Answer

By clicking “Post Your Answer”, you agree to our terms of service, privacy policy and cookie policy

Not the answer you're looking for? Browse other questions tagged or ask your own question.