0

On trouve au TLF une référence à une « métonymie du déterminé » :

♦ [P. méton. du déterminé] Où l'on mange bien. Région gourmande. Il suffirait, à un gastronome, de dire que Saulieu, patrie gourmande de l'illustre Alexandre Dumaine est en Morvan (Arts et loisirs, 3 mai 1967, p. 75).

[ Trésor informatisé de la langue française, « gourmand » ]

Au Wiktionnaire on parle plutôt d'une « métonymie de destination » :

[...] 6. Apprécié des gourmands ou des gourmets. Note : Par métonymie de destination. 1
Région gourmande. [...]

[ Wiktionnaire, « gourmand » ]

S'agit-il de synomymes ou un des deux termes est-il consacré ; peut-on expliquer en quoi cette métonymie consiste dans région gourmande, est-ce similaire à bureau ; ce genre de métonymie est-il un phénomème relativement très productif ou non dans l'évolution ou glissement du sens des mots ?

1

Je crois que vous êtes victime d'une appréhension complètement fausse des termes que vous analysez et essayez de comprendre. J'ai essayé de clarifier tout cela par un diagramme.

enter image description here

Il n'est aucunement question de métonymie en ce qui concerne le mot « gourmand » ; « gourmand » ne signifie toujours que « qui se laisse aller à un certain excès dans sa soif de plaisir » ; il n'est pas détourné de son sens premier.


Précisions

1/ Le sens du mot « région » devient « les habitants de la région ».
2/ En ce qui concerne le mot « bureau » il s'agit du même type de métonymie : la pièce contenant les bureaucrates devient un contenu particulier, c'est à dire les personnes qui y travaillent.
3/ Dans le sens présent (région gourmande) le mot gourmand a un sens atténué et déplacé si on se réfère au sens vieilli (TLFi, ,,Qui mange avec avidité et avec excès``) et ce serait plutôt (TLFi) « Qui aime la bonne nourriture et qui sait l'apprécier » ou plus spécifiquement, (TLFi) « où on mange bien » mais ces particularités de la psychologie d'un individu sont toujours plus ou moins accompagnées d'une tendance à l'excès, c'est ce que je voulais dire, on ne peut en aucun cas parler d'ascétisme.

Your Answer

By clicking “Post Your Answer”, you agree to our terms of service, privacy policy and cookie policy

Not the answer you're looking for? Browse other questions tagged or ask your own question.