1

Voici ce passage de "Récoltes et Semailles" :

C'est un mystère, et s'il y a une "foie" en moi à ce sujet, elle ne consiste nullement en des "articles de foi" sur l'existence (ou la non existence) d'un au-delà et sur ses particularités, mais simplement en cette simple assurance : que les choses sont parfaites comme elles sont, y compris pour tout ce qui concerne la mort, et aussi pour tout ce qui concerne la naissance, toute aussi mystérieuse. Pendant longtemps, pourtant, j'avais exclu "le conflit" du nombre de ces choses - je le prenais comme une sorte de "bavure", une blémissure inadmissible, un "couac" tenace et saugrenu (voire révoltant) dans le concert de la Création.

Le mot "blémissure" dans la dernière phrase saute à l'œil. Je le comprends intuitivement comme "blémissement". Par contre, je voudrais savoir :

  1. Est-ce que vous allez le comprendre de la même façon ? Et qu'est-ce que vous allez penser alors de ce choix de mots ?

  2. Est-ce que c'est simplement une faute d'écriture à cause de la hâte ? Est-ce que vous le percevez comme faute ?

  3. Est-ce que vous avez déjà rencontré ce néologisme - si c'en est un - dans un autre texte définitif et dans quel sens ?

NB. Je ne trouve pas ce mot dans les dictionnaires pour le moment.

2

Je ne suis pas vraiment sûr que l'on puisse, à notre époque, parler de néologisme tant on peut trouver ce mot dans:

Le Cotgrave (Début XVII) en tant que synonyme de blêmissement. (Sous l'orthographe blesmisseure, le verbe source s'orthographiant alors blesmir.)

Si on compare à un cas très semblable obtenu à partir de MEURTRIR pas non plus très éloigné sémantiquement parlant de blêmir, on notera une consécration inverse, Meurtrissure étant premier et Meurtrissement simple hapax, synonyme du premier.
Pareil pour Blesser, pas non plus éloigné dans le même champ sémantique, c'est blessement qui, pour garder encore sa place de vedette dans certains dictionnaires a néanmoins bien vieilli.

Ergo, en réponse précise à vos questions et par conséquent :

1/ OUI, + voir 3
2/ NON
3/ Il s'agit plus d'un archaïsme que d'un néologisme ou alors... s'agit-il d'un néologisme archaïsant...

| improve this answer | |

Your Answer

By clicking “Post Your Answer”, you agree to our terms of service, privacy policy and cookie policy

Not the answer you're looking for? Browse other questions tagged or ask your own question.