1

On a le arbitrary code execution dans le domaine de la sécurité informatique dont on dit d'une partie dans une ébauche d'article sur Wikipédia qu'elle consiste en l'« action à faire faire à une machine sans que le propriétaire soit d'accord » ; on trouve la cooccurrence ACE vulnerability. On a aussi des emplois dans l'univers du jeu vidéo (« Retrogaming hobbyists have managed to find vulnerabilities in classic video games that allow them to execute arbitrary code [...] », Wikipédia : exemple).

Comment traduit-on arbitrary code execution ; comment l'agence-t-on avec vulnérabilité ; l'instruction (code arbitraire) est-elle employée ou exécutée ; y a-t-il une formulation uniforme quand on en traite ?

Cette faille de sécurité repose sur...
Le temps record de ce jeu a été établi en...

6

Je te propose:

Cette vulnérabilité permet l'exécution de code arbitraire/malveillant1.

On pourrait donc compléter tes phrases comme ceci:

Cette faille de sécurité repose sur l'exploitation d'un débordement de pile (stack overflow !) qui permet l'exécution de code malveillant.


Le temps record de ce jeu a été établi en tirant parti d'une faille autorisant l'exécution de code arbitraire.

1Malveillant est souvent utilisé mais présuppose que le code en question a de mauvaises intentions alors que du code arbitraire injecté par cette technique pourrait être « bienveillant », en corrigeant un bug par exemple.

9
  • Proposition acceptée. Je note que tu as employé systématiquement exécution de code arbitraire. – user19187 Mar 4 '20 at 18:44
  • 1
    Oui, "employer" ou "utiliser" du code se dit mais concerne le développeur, ou par extension le programme. Ici, c'est l'exécution du code étranger par la machine cible qui est le point important. – jlliagre Mar 4 '20 at 21:39
  • Pourrait-on employer quelconque à la place du mot arbitraire ? – AntoineL Mar 5 '20 at 12:26
  • Rien ne l'interdit mais s'il fallait trouver un meilleur qualificatif, je préférerais exécution de code malveillant. Je le rajoute d'ailleurs à ma réponse. – jlliagre Mar 5 '20 at 13:15
  • "du code arbitraire injecté par cette technique pourrait être bienveillant": En fait non. Une personne entrant la nuit par une fenêtre avec une échelle a des intentions malveillantes, sinon elle sonne à la porte. Pour la correction d'un bug on utilisera un programme légitime surveillé par les moyens de protection mis en place, on n'injectera pas des instructions habillées en données et exécutées grâce à un mécanisme illégitime résultant d'une erreur de programmation. Code malveillant est la traduction de malware, contraction de malicious software. – mins Jun 5 '20 at 14:02

Your Answer

By clicking “Post Your Answer”, you agree to our terms of service, privacy policy and cookie policy