1

Dans un film1 (Outbreak, 1995, W. Petersen) j'entends :

We're in deep shit, Billy. The virus has aerosolized.

On parle de « pulvériser en état d’aérosol ; disperser dans l’air sous forme d’aérosol, en parlant d’un liquide ou d’un solide micronisé » (Wiktionnaire). Wiktionnaire dit que l'emploi du verbe aérosoliser (et de l'adjectif) est rare en français et plusieurs exemples réfèrent à un traitement, plutôt qu'à ce qui fait qu'un traitement soit requis.

L'emploi est-il vraiment rare ? Que dit-on plus couramment ? Est-ce « se disperse dans l'air » ou « (est) sous forme d'aérosol » ou les deux et pourquoi dans ce dernier cas y aurait-il redondance ou non ?


1 Malheureusement aussi dans l'actualité, quoique différemment et l'analyse de ce genre de propos ne relève pas de l'objet du site.

  • Le virus [s’]est dispersé dans l’atmosphère/l’air — sans le [s’] c’est le vent qui l’a mis ainsi, avec le [s’] il s’est propagé on ne sait pas comment, mais il est dans l’air que l’on respire — aérosoliser n’est pas reconnu par l’Académie française, c’est un anglicisme à éviter qui fait partie des jargons techniques (peut-être dû aux traducteurs automates), à ne pas utiliser. – Personne Apr 3 at 15:02
  • @Personne Je t'invite à produire une réponse stp. Il y a par ailleurs le substantif. Comme tu sais, bien des choses ne sont pas reconnues par l'Ac. mais je préfère quand l'Ac. prend position contre et motive. C'est possible que ce soit des traductions automatiques ou participatives anglicisantes. Je ne sais pas. – user19187 Apr 5 at 22:55
  • @Personne Oui, je comprends, je sais qui tu es, mais remarque Gilles continue de rédiger des réponses sur U&L et même ici il a rédigé une réponse dernièrement. Il ne s'agit pas des points, simplement qu'en réponse on peut développer davantage etc. C'est plus intéressant. Et notre échange finit par court-circuiter la réponse qui se trouve plus bas. Évidemment, tu es libre. Salutations ! – user19187 Apr 6 at 0:06
  • Même si aérosoliser était agréé par l’intégration des évolutions pérennes dans les dictionnaires, le commun des mortels laisse les mots de six syllabes aux spécialistes. – Personne Apr 6 at 1:04
  • 1
    Notre jargon de base : des néologismes tirés du grec et du latin, des échanges des deux côtés de la Manche et "La Belle Province" comme conservatoire. Si aéroliser descend de son piédestal technico-scientifique propulsé par un savant sachant et renommé sur les media de communications au cours d’une épidémie, après une période purgative il commencera par entrer aux Larousse, même si le Québec lui trouve une translittération sympathique :-) — Pour ma part, je laisse à César ce qui est à César et aux Anglais ce qui vient de leur île isolée de l’Europe, même si Académie.fr manque de femmes. – Personne Apr 6 at 6:15
1

Je n'ai jamais entendu « aérosoliser », ça doit être employé uniquement dans des contextes techniques précis. « Se disperser dans l'air » est ce qui me semble la tournure la plus compréhensible, le terme d'« aérosol » étant peu souvent utilisé.

« Se disperser dans l'air sous forme d'aérosol » est redondant, puisque pour se disperser dans l'air il faut forcément être sous forme de particules fines, donc un aérosol.

| improve this answer | |
  • De la cendre peut-elle se disperser dans l'air ? La cendre n'est pas particulièrement particulaire. – user19187 Apr 5 at 22:56

Your Answer

By clicking “Post Your Answer”, you agree to our terms of service, privacy policy and cookie policy