3

Laquelle de ces deux tournures est correcte et pourquoi ?

A) Ce projet nous a permis de se rendre compte que...

B) Ce projet nous a permis de nous rendre compte que...

  • Ce projet permet de se rendre compte que... / Ce projet lui permet de se rendre compte que... – jlliagre May 2 at 21:39
3

La seconde tournure est correcte :

Ce projet nous a permis de nous rendre compte que...

Par défaut, on utilise le pronom réfléchi soi (ou se dans sa forme conjointe) dans les situations suivantes :

  • Le sujet est indéfini ou neutre.

Il est important de prendre du temps pour soi.

  • Avec on, chacun, tout le monde, personne, celui qui.

Personne ne se prend au sérieux ici !

Ici, nous ne sommes dans aucun des deux cas. Le sujet est clairement défini, il s'agit du premier nous.

EDIT: suite à la réponse de Grandtout, je souhaite apporter un peu de nuance à cette réponse. Comme il l'a indiqué, la formulation "nous a permis de se rendre compte" est parfois utilisée, en partant du principe que le sujet est le pronom on.

| improve this answer | |
2

La suite de mots "nous a permis de se rendre compte" donne sur google 67 résultats, alors que "nous a permis de nous rendre compte" en donne 296. Si la première est incorrecte, elle ne l'est certainement pas au même titre que "m'a permis de se rendre compte", par exemple, qui donne deux résultats qu'on peut rejeter comme aberrants. C'est que "nous" peut être considéré comme la forme objet du pronom "on", de même que "me" est celle de "je".

Je me suis rendu compte grâce à ce projet que… — Ce projet m'a permis de me rendre compte que...

On s'est rendu compte grâce à ce projet que… — Ce projet nous a permis de se rendre compte que...

Peut-on dire que "nous a permis de se rendre compte que…" est incorrect ? Certainement d'un point de vue prescriptif, et, dans une moindre mesure, descriptif puisque ce tour est attesté à l'écrit de manière non négligeable. Je pense, c'est une intuition qu'il faudrait vérifier, qu'il est utilisé plus largement dans le français parlé familier où "nous" a cédé la place à "on".

| improve this answer | |
  • Pédant est un bien grand mot, mais c'est un point de vue très intéressant ! Pour ma part, à partir du moment où "on" n'a pas de pronom personnel, il me semble plus logique que le sujet soit toujours considéré comme "nous" dans un contexte comme celui de cette phrase. En revanche, je suis de ceux qui croient que l'usage fait le langage, et je ne peux pas dire que l'usage avec "se" soit incorrect à partir du moment où il provient d'un raisonnement logique et est très répandu. Je vais donc éditer ma réponse pour nuancer un peu mon propos. Merci pour cette réponse ! – Reyedy May 3 at 12:05
  • 1
    @Reyedy J'ai supprimé "pédant" qui peut être pris en mauvaise part. – grandtout May 3 at 12:26
  • 1
    Ton analyse est faussée par une mauvaise interprétation des chiffres de Google. Ce moteur de recherche ne trouve pas 700000 résultats pour la forme avec se et 315000 pour la forme avec nous. Les valeurs affichées pour une recherche libre sont une estimation ignorant l'ordre des mots. Quand on demande les chaînes précises, Google retourne 67 résultats avec se et 296 avec nous. Pour les documents imprimés, Google Books ne trouve aucune occurrence de nous a permis de se et de très nombreux nous a permis de nous qui est donc bien la seule forme acceptable par les relecteurs. – jlliagre May 3 at 13:11
  • @jlliagre merci pour ces infos. J'avais fait une recherche en entourant la phrase de guillemets pourtant. Cela n'invalide pas foncièrement mon analyse, je crois, mais, en tous cas, la nuance. – grandtout May 3 at 14:19
  • 1
    Suite à ces nouvelles informations, j'ai de nouveau édité ma réponse pour nuancer la nuance ! – Reyedy May 3 at 14:51

Your Answer

By clicking “Post Your Answer”, you agree to our terms of service, privacy policy and cookie policy

Not the answer you're looking for? Browse other questions tagged or ask your own question.