1

Je suis tombé sur cette belle phrase de Montesquieu dans De l’esprit des lois:

La liberté est le droit de faire tout ce que les lois permettent ; et si un citoyen pouvait faire ce qu’elles défendent, il n’aurait plus de liberté, parce que les autres auraient tout de même ce pouvoir.

J'ai du mal à comprendre la partie « si un citoyen pouvait faire ce qu’elles défendent, il n’aurait plus de liberté », en particulier l'usage du mot défendre. Il me semble que ce que défendent les lois doit être ce que permettent les lois (e.g., les lois défendent les droits individuels), mais dans ce contexte, j'ai l'impression qu'il s'agit plutôt des choses qu'interdisent les lois, d'où ma question.

2

Le verbe défendre a deux sens principaux.

  1. Lutter contre un adversaire, contrer une attaque.

  2. Interdire quelque chose.

L'anglais to defend n'a conservé que le premier, le deuxième étant considéré comme archaïque.

Dans la phrase, défendre est mis en opposition avec permettre (ce que les lois permettent ... ce qu'elles (les lois) défendent), il s'agit donc du deuxième sens.

Montesquieu aurait pu écrire :

et si un citoyen pouvait faire ce qu’elles défendent de faire

mais ç'aurait été au prix d'une répétition que le français n'apprécie pas...

1

Ici défendre signifie "interdire", et donc protéger la loi. Quelques exemples :

  • Je vous défends de m'interrompre - Don't interrupt me
  • Défense de marcher sur la pelouse - Keep off the grass
1

Il s'agit bien de l'interdiction promulguée par les lois. Si tout citoyen avait le droit de faire ce qui est interdit par la loi, aucun citoyen, qui aurait donc le droit de priver un autre citoyen de sa liberté n'aurait pas de liberté parce que ce « droit » étant aussi celui des autres citoyens, certains de ces autre citoyens pourraient le priver de sa liberté.

Your Answer

By clicking “Post Your Answer”, you agree to our terms of service, privacy policy and cookie policy

Not the answer you're looking for? Browse other questions tagged or ask your own question.