2

D'un discours de l'homme politique Jean-Luc Mélenchon :

"Je suis venu pour parler d’une seule chose : la pauvreté. La pauvreté explose."

Je sais que venir peut être suivi par un infinitif pour exposer le but.

"Je suis venu parler d’une seule chose.

Y a-t-il des différences entre les deux tournures ? (Registre, tournure plus courante, etc.)

2

Il n'y a aucune différence de sens entre ces deux constructions. La plus fréquente dans l'ensemble de la langue (langue du passé et langue contemporaine) est « venu parler » (ngram). Cependant, il semble que de nos jours « venu pour parler » soit préféré à « venu parler ». La supériorité de la fréquence dans toute la langue serait due à un fort usage de « venu parler » dans le passé. On peut dire que la tournure qui comprend la préposition est plus explicite et donc préférable. Le registre est le même pour les deux ; je dirais que c'est le registre courant, c'est à dire entre soutenu et familier.

Your Answer

By clicking “Post Your Answer”, you agree to our terms of service, privacy policy and cookie policy

Not the answer you're looking for? Browse other questions tagged or ask your own question.