3

"Notamment" vient du latin "noto, notare" et "mens, mentis", pourquoi double-t-on le "m"?

Par exemple dans "lentement" qui a une étymologie proche s'écrit avec un seul "m".

3

Parce que l'adverbe est formé à partir du participe présent : notant + -mentnotamment. La règle générale de formation des adverbes est de partir d'un adjectif (souvent mais pas toujours un participe présent). Si l'adjectif au masculin singulier se termine par le suffixe -ant ou -ent, l'adverbe se termine par -amment ou -emment. S'il se termine par une voyelle, on ajoute -ment. Sinon (et quelquefois aussi lorsque le masculin se termine par une voyelle) on prend l'adjectif au féminin singulier et on ajoute -ment. Exemples :

  • notantnotamment, bruyantbruyamment
  • apparentapparemment, différentdifféremment
  • facilefacilement, absoluabsolument
  • grand (m.) → grande (f.) → grandement, gai (m.) → gaie (f.) → gaiement

On remarque que lorsque l'adverbe est dérivé du féminin, il se termine par -ement avec un seul M, et se prononce [-ə.mɑ̃] avec un E muet avant la dernière syllabe (ou un E qui ne se prononce pas du tout comme dans gaiement [ge.mɑ̃]). Par contre, les adverbes dérivés d'un adjectif en -ent se terminent par -emment avec deux M, prononcé [-amɑ̃]. On ne peut pas distinguer -emment de -amment par la prononciation, pas plus que -ent de -ant.

La raison des deux M est que le premier fait partie du suffixe intermédiaire de l'adjectif (c'est un N qui se transforme en M parce qu'il est suivi d'un autre M) et le deuxième fait partie du suffixe -ment. À l'époque où l'orthographe du français s'est normalisée, on prononçait l'avant-dernière syllabe avec une voyelle nasale : notamment [no.tɑ̃.mɑ̃], apparamment [ap.pa.ʁɑ̃.mɑ̃] (ou [ap.pa.ʁɛ̃.mɑ̃] ?).

Le français étant le français, il y a des exceptions. La plupart des adjectifs en -ant ou -ent sont construits en ajoutant le suffixe -ant ou -ent à une racine, mais lent est directement la racine lent- sans suffixe. C'est pour cela que son adverbe suit la forme féminin + -ent et non racine (= masculin - -ent) + -emment. Il ne me vient pas à l'esprit d'autre exception similaire (il y a d'autres adjectifs où -ent fait partie de la racine en français, mais pas en latin, comme prudent de prudens de provideo + -ens ou innocent de innocens de in- + noceo + -ens).

Pour une histoire un peu plus détaillée (j'ai simplifié un peu dans ma réponse), voir par exemple Les suffixes -amment et -emment

1
  • C'est une réponse très complète est d'une grande qualité, merci beaucoup – Blincer Nov 1 '20 at 15:20

Your Answer

By clicking “Post Your Answer”, you agree to our terms of service, privacy policy and cookie policy

Not the answer you're looking for? Browse other questions tagged or ask your own question.