5

I know there is «grâce à», but that is only used for positive things. There's also «à cause de», but that doesn't give me the same effect I want. For example, how would I say this in French:

Thanks to the coronavirus, no one can leave their homes.

Merci d'avance !

3
  • 2
    @vc74 À cause isn't sarcastic. – jlliagre Nov 18 '20 at 15:12
  • 7
    Isn't sarcasm implied by the tone and the context rather than by the wording? I would say it's the same in French as in English, while other languages may have different words for expressing sarcasm I don't know. For example "Thanks to the coronavirus there are much less driving accidents" is I think much less sarcastic than "Thanks to the coronavirus there are now many available spots in retirement homes" (which is borderline dark humor) – Laurent S. Nov 18 '20 at 17:23
  • 1
    When I want to imply sarcasm when writing, I use quotes. On the internet I would use smileys to avoid falling in the a scenario described in [Poe's Law(en.wikipedia.org/wiki/Poe%27s_law). In speech, in case tone wouldn't be enough I make frequent use of air quotes. When I'm not sure the target audience will get sarcasm, I try to refrain using it. – Laurent S. Nov 18 '20 at 17:28
10

Like with the English "thanks to", the tone is essential to make clear what you mean with merci.

I would then suggest:

Plus personne ne peut sortir de chez soi, merci le coronavirus !

As per @Xi'an's comment:

Plus personne ne peut sortir de chez soi, merci qui ? Merci le coronavirus !

Here is an example of use found in the Femme actuelle magazine:

enter image description here


Another one (jack.canalplus.com) where merci is clearly sarcastic:

enter image description here


Same tone here (actu.fr):

enter image description here

4
  • Chacun a plus ou moins de second degré. Cela dit, l'exemple cité n'est sans doute pas le meilleur car on s'attend effectivement à un article indiquant que malgré ses côtés hautement négatifs, le coronavirus apporte quand-même quelques avantages. – Laurent S. Nov 18 '20 at 17:16
  • @LaurentS. Oui, c'est vrai, le premier exemple est plus ironique que sarcastique. Je viens d'en ajouter deux plus convaincants. – jlliagre Nov 18 '20 at 17:30
  • 2
    On pourrait aussi ajouter un "merci qui ?" avant "Merci le coronavirus" pour renforcer le sarcasme. – Xi'an Nov 19 '20 at 10:03
  • 2
    [Suppression de commentaires] J'ai supprimé tous les commentaires qui relevaient d'un débat qui n'a pas sa place ici, et je supprimerai tous les futurs commentaires qui y feront référence. – Reyedy Nov 19 '20 at 13:40
4

The most common way is to use the plain translation of "thanks to" and in saying it to use an intonation that will communicate the sarcastic effect, although that is not absolutely necessary, but with a neutral intonation and depending on the subject not much sarcasm might come through.

  • Grâce au coronavirus personne ne peut quitter son habitation.
15
  • On pourrait connaitre la raison de ces votes négatifs ? – LPH Nov 18 '20 at 17:09
  • 2
    Je ne comprend pas non plus les downvotes... tout comme dans "Thanks to the Coronavirus, ...", le sarcasme est implicite. Tout comme dans la réponse de jlliagre. – Laurent S. Nov 18 '20 at 17:13
  • @LaurentS. En fait, je ne vois pas de sarcasme dans cette rhétorique mais de l'ironie. « Le sarcasme (du grec ancien σαρκασμός / sarkasmos) désigne une moquerie ironique, une raillerie tournant en dérision une personne ou une situation ». Il n'y a pas de situation tournée en dérision. (Wikipédia) – LPH Nov 18 '20 at 17:25
  • L'exemple est mal choisi je pense. Il est assez difficile avec cette seule phrase de savoir si cela est dit d'une manière positive ou négative... De plus je dois bien avouer que j'ai parfois un peu de mal moi-même a catégoriser une phrase comme sarcastique ou ironique. Je ne pense pas que l'OP voulait aller si loin dans la nuance... – Laurent S. Nov 18 '20 at 17:33
  • @LaurentS. Il y a peu de chance que l'idée de la réclusion, même dans des lieux d'habitation qui sont les nôtres, soit quelque chose que nous puissions trouver plaisant ; d'après ce que je comprends à partir des nouvelles les français haïssent le confinement. – LPH Nov 18 '20 at 17:43
3

On ne peut même plus sortir de la maison, vive la COVID-19 (ou maladie à coronavirus 2019) !

L'interjection vive1 pour l'« exclamation en l’honneur de quelqu’un, ou d’une chose dont on se félicite de la présence » (Wiktionnaire), employée sarcastiquement2 avec la désignation officielle (de l'OMS) de la maladie dont il s'agit.


1. « When used as a general exclamation of honor, as in “Vive la France!” it is usually translated by “long live” in English. Cognate to Spanish (and Italian and Portuguese) viva, of identical usage. Note that in modern French "vivent" is no longer used for the third person plural imperative; e.g. Vive les vacances (Yay for vacations) », Usage notes, « vive » version anglaise (Witkionary). Long live...
2. L'antiphrase, consistant à employer un mot ou une phrase dans un sens contraire à son sens véritable, est la principale figure de style utilisée pour faire de l’ironie (BDL, incluant la formulation). « Beaucoup de phrases exclamatives ne se distinguent des énonciatives que par des éléments phoniques et, dans l'écrit, par le point d'exclamation [...]. L'antiphrase a besoin aussi du ton exclamatif pour donner au lecteur l'impression qu'on souhaite : Elle est propre, votre auge ! [= elle est sale] (J. RENARD , Poil de Car., Pl., p. 728.) » (LBU14, §401 a). Ça tombe bien, on a une locution interjective qui est suivie par un point d'exclamation. « À l'inverse de l'ironie, qui consiste à dire le contraire de ce que l'on pense en faisant comprendre que l'on pense le contraire de ce que l'on dit, le sarcasme est plus difficile à déceler. En effet, être sarcastique c'est dire le contraire de ce que l'on pense, sans montrer qu'on pense le contraire de ce que l'on dit. » (Wikipédia, sarcasme). On commence à entrer dans le vif du sujet...

6
  • Le nom exact du coronavirus est SARS-CoV-2, pas covid 19 qui le nom de la maladie, laquelle a subi une transformation de genre en cours d'année avec la bénédiction de l'Académie, montrant que cette institution n'est pas si réfractaire au changement qu'on le dit... – jlliagre Nov 18 '20 at 23:20
  • Merci, c'est vrai ! @jlliagre – Thélée_Lavoie Nov 18 '20 at 23:59
  • Ce pourrait n'être pas sarcastique. On ne sorte plus de la maison pour visiter les grand-parents, vive la COVID-19! Est-il sarcastique ou est le parleur (e.g. le petit fils) vraiement joyeux de ne les visiter plus? – Ángel Nov 19 '20 at 0:46
  • @Ángel «On ne peut même plus sortir de la maison» → c'est bel et bien sarcastique, à moins que vivre enfermé et manger des araignées soit le but ultime de l'existence du parleur. – Pas un clue Nov 19 '20 at 1:04
  • @Ángel Bon réflexe de demander. Intéressant. Voir le commentaire de Pas un clue. Mais ça serait aussi sans doute formulé différemment : « Plus besoin de rendre visite aux grands-parents, vive la COVID-19 ! ». – Thélée_Lavoie Nov 19 '20 at 1:14

Your Answer

By clicking “Post Your Answer”, you agree to our terms of service, privacy policy and cookie policy

Not the answer you're looking for? Browse other questions tagged or ask your own question.