0

Typographie "normale" :

1n — Vide et plein sont à la fois nom et adjectif
2n — Vide et plein sont à la fois noms et adjectifs

Avec une typographie qui met l’accent sur la qualité du mot

1i — Vide et plein sont à la fois nom et adjectif
2i — Vide et plein sont à la fois noms et adjectifs

1a — Vide et plein sont à la fois "nom" et "adjectif"
2a — Vide et plein sont à la fois "noms" et "adjectifs"

NB : les guillemets français « vide » ne sont pas inclus mais on peut aussi utiliser les apostrophes ‘plein’

Les interrogations :

— Y a-t-il une règle absolue que régie les propositions 1* et 2*,
— Est-ce que la typographie permet de contourner cette éventuelle règle,
— Parmi les deux typographies y en a-t-il une qui est plus intuitive,
— Parmi les deux typographies y en a-t-il une proposition qui serait une tautologie

1
  • Encore un vote négatif, furtif et honteux car non motivé – Personne Jan 6 at 11:11
1

Avec des adjectifs, l'accord (2*) est, je pense la règle :

Vide et plein sont à la fois masculins et monosyllabiques.

Avec les substantifs que sont nom et adjectif, le pluriel est plus courant mais l'usage est libre1 :

Vide et plein sont à la fois (des) noms et (des) adjectifs.

Vide et plein sont à la fois (un) nom et (un) adjectif.

L'utilisation d'italiques ou de guillemets pour nom(s) et adjectif(s) ne me semble pas très justifiée puisque ces mots sont employés pour ce qu'ils sont, alors que la même utilisation pour vide et plein permet de comprendre immédiatement de l'utilisation métalinguistique de ces mots. Pour mettre l'accent sur noms et adjectifs, on pourrait utiliser des caractères gras :

Vide et plein sont à la fois noms et adjectifs.

1 Il existe des cas où le singulier s'impose : Les États-Unis sont à la fois le pays de la tolérance, plaçant la liberté au-dessus de tout, et (le pays) de l'intolérance, du fait du poids de la religion et de la morale. - 50 idées reçues sur les Etats-Unis, Pascal Boniface, Charlotte Lepri

1
  • 1
    Belle réponse — Pour ne pas tromper la lecture usuelle, j'utilise presque naturellement 2n dans la majorité des cas, ici 1i plus didactique, mais pour l'expression poétique (qui traite de l'indicible, et se joue des sens cachés des mots et de leur musique sans les contraintes de la poésie ‘académique’) le 1n, ce qui devrait être cohérent avec les métalinguistes (inconnu·e·s des dicos :-). – Personne Jan 6 at 11:28

Your Answer

By clicking “Post Your Answer”, you agree to our terms of service, privacy policy and cookie policy

Not the answer you're looking for? Browse other questions tagged or ask your own question.