2

"Many of you are now aware of what had long been called 'long COVID,' " said Fauci, the White House COVID-19 Response Team's chief medical adviser. "But actually, what that really is is post-acute sequelae of SARS-CoV-2 infection, which we're now referring to as 'PASC,' or P-A-S-C." (Dr Anthony Fauci, sur Medscape, le 24 février 2021)

Dans une revue récente de la littérature sur le sujet on trouve aussi « Post-acute COVID-19 syndrome ». Il y aurait un certain nombre de formes concurrentes, comme avec le terme « chronic ». Le GDT donne « syndrome post-COVID-19 ». Quant à l'emploi plus courant/familier « long COVID », Termium recense COVID-19 de longue durée, ...au long cours, ...longue. Il n'est pas exactement clair si la notion formelle se démarque de celle plus courante en ce sens qu'on parle d'après la phase aiguë ou après le début des symptômes couramment associés à l'infection alors qu'une certaine proportion de personnes seraient touchées sans avoir eu de symptômes particuliers.

  • La précision demande-t-elle qu'on réfère à la phase aiguë (acute) dans « syndrome post-COVID-19 » et ce dernier est-il le plus courant ou adéquat et a-t-on un sigle qui y réfère ?
  • Quelle formulation avec long(ue) est-elle la plus fréquente couramment ?
2

En France, le nom le plus courant et largement utilisé par la presse est covid long.

Le féminin n'a pas (encore?) affecté cette forme composée.

7
  • Si j'en crois mon expérience quotidienne, le féminin n'a pas affecté la forme simple non plus, ou alors seulement par certaines personnes fières de leur pédanterie. – mouviciel Apr 6 at 15:29
  • @mouviciel J'ai failli écrire n'a pas encore infecté cette forme... mais je me suis retenu en pensant que ça pouvait être pris comme une réflexion sexiste. Malheureusement on lit et entend de plus en plus le féminin dans la presse et à la télé. S'il gagne, lors d'une future réforme orthographique, ça deviendra peut-être la covide... – jlliagre Apr 6 at 17:00
  • Ici à Toulouse on dit déjà le covide. – mouviciel Apr 7 at 7:31
  • 1
    @Pasunclue Pour jeter un peu plus d'huile sur le feu en croyant bien faire, on pourrait soutenir la·le covid·e ;-) – jlliagre May 27 at 17:43
  • 1
    @némésie-t-île Si le mot avait été présenté par les media directement au féminin, il aurait été adopté ainsi et il n'y aurait pas de problème. Mon désamour pour ce féminin tient d'une part à ce qu'il a été promu trop tard et que ça a généré une confusion inutile, et d'autre part parce qu'il ne s'intègre pas bien à nos habitudes : 99.031% des mots se terminant par un D sont masculins en français, d'après ce que j'avais calculé à l'époque. S'il fallait choisir un suffixe conforme aux usages, je proposerais la covite. – jlliagre May 28 at 0:13

Your Answer

By clicking “Post Your Answer”, you agree to our terms of service, privacy policy and cookie policy

Not the answer you're looking for? Browse other questions tagged or ask your own question.