6

Il y a une semaine, j'ai eu une conversation avec un Français qui m'a corrigé. Je voulais dire "je me sens obligé de faire ..." de façon briève et je disais alors "je m'en suis obligé" parce qu'il y a un "de", mais il disait que ça devait être "je m'y sens obligé", ce qui ne me semble pas du tout logique. Après, je lui ai demandé si on peut dire alors "se sentir obligé à faire qqch", mais ça ne se dit pas. La même chose vaut pour une construction avec "être obligé" : "j'y suis obligé" et non "j'en suis obligé".

En recherchant un peu sur Internet, j'ai trouvé que l'on peut dire par exemple "je m'en sens capable", ce qui est tout à fait la même construction sauf pour l'adjectif. J'ai vraiment des difficultés à saisir cette particularité.

Est-ce que c'est une exception ou est-ce qu'il existe une règle pour cette construction ? Merci d'avance !

5

C'est une exception spécifique aux verbes forcer, obliger et contraindre (Le Bon usage, 14e ed., §908 a) 8°). Ces verbes ont la particularité qu'en conjugaison active, l'object indirect se construit avec à, mais sous forme de participe adjectif ou composé avec être (par example au passif), ils se construisent plutôt avec de.

Si à apparaît dans le cas où l'objet indirect est réduit à un pronom, c'est probablement parce que c'est la forme que prend l'objet dans la constructive active "de base" (je m'y oblige).

2

Your Answer

By clicking “Post Your Answer”, you agree to our terms of service, privacy policy and cookie policy

Not the answer you're looking for? Browse other questions tagged or ask your own question.