3

Why does the article 'de' mean here? And what's the purpose of putting it behind 'être'?

Mais ce que j'aime le plus, c'est que je suis avec mes copains et d'être avec eux c'est plus important que la nourriture que je mange.

I believe the last sentence can be translated as: ... And being with them is more important than the food I eat.

1
  • Une espèce de lapsus: et le fait d'être avec eux In speech, people often leave things out or put things in. Spoken language is full of imperfections or truncated expressions.
    – Lambie
    Jul 2, 2021 at 16:40

1 Answer 1

3

De is not an article but a preposition introducing the infinitive, a little like to in English. A literal translation would be:

To be with them, that's more important than the food I eat.

This ordering goal is to emphasize "to be with them". A non emphasized sentence would be :

[...] et c'est plus important d'être avec eux que la nourriture que je mange.

While the sentence as a whole is casual, this particular usage is not a mistake or "imperfect French". Au contraire, it is even described as being literary by the TLFi.

De
...
II. − De marque une relation syntaxique; il est introducteur de substantif, de pronom ou d'infinitif en fonction de complément, de sujet, d'attribut, d'apposition, ou en fonction expressive.
...
B. − [De introducteur de sujet, d'attributs, d'apposition; de signifie « le fait de », en parlant d'un fait particulier.]
1. De + infinitif sujet [(tour littéraire assez répandu; de a une valeur expressive plutôt que syntaxique).]
a) [En tête de phrase.] d'écrire ces quelques lignes, − de prendre date vis-à-vis de moi-même m'a fait grand bien (Du Bos, Journal, 1924, p. 152).

The Littré shows a few quotes with this usage:

De dire si la compagnie Prit goût à la plaisanterie, J'en doute, La Fontaine, Filles de Minée.
D'expliquer ce qui s'y passe, ce n'en est pas ici le lieu, Bossuet, Or. 7
De savoir quelles sont leurs limites, ce n'est pas une chose facile, La Bruyère, VII
De préférer la raison à la félicité, c'est être très insensé, Voltaire, Bramin.

and states:

Cette tournure est perpétuelle dans le XVIIe siècle, et on ne parle guère autrement ; aujourd'hui on supprime souvent, surtout quand l'infinitif est sujet complexe, ce de qui n'est ni sans utilité ni sans grâce, et qui d'ailleurs peut être repris, quand on veut, d'après les meilleures et les plus sûres autorités.

0

Your Answer

By clicking “Post Your Answer”, you agree to our terms of service and acknowledge you have read our privacy policy.

Not the answer you're looking for? Browse other questions tagged or ask your own question.