1

On trouve parfois en langue anglaise plus ou moins récemment des noms (ngram ; contexte : 1, 2) composés avec le nom outrage tels outrage porn/discourse/media/politics/journalism et signifiant généralement du contenu « created not in order to generate sympathy, but rather to cause anger or outrage among its consumers » (Wikipedia) [...conçu afin de susciter la colère ou... de l'auditoire.].

Comment outrage [nom] dans le sens expliqué est-il traduit/transposé (avec discours etc.) ; est-ce avec un nom, un adjectif, un participe employé adjectivement ou autremenent ?

2
  • Outrancier ? ⁙⁙⁙
    – jlliagre
    Jul 12 at 23:37
  • 1
    @jlliagre « Outrancier » porte à mon à mon avis une valeur négative (dans l’excès) que n'a pas outrage qui connote avant tout l'expression de la colère (laquelle peut être positive et justifiée).
    – None
    Jul 13 at 8:27
4

À mon avis c'est le terme indignation qui s'impose en français. Même si on peut trouver quelques exemples d'emploi qui datent d'avant la parution du livre de Stéphane Hessel : Indignez-vous ! (traduit en anglais par Time for Outrage!), j'associe le terme (et l'attitude qui va avec) à Stéphane Hessel.

Quelques exemples francophones :

Les vives réactions entendues relèvent du journalisme d’indignation. (Le Temps, 16/06/21)

Ce réflexe proprement puritain illustre l’actuelle substitution d’un journalisme d’investigation par un journalisme d’indignation...) La revue nouvelle, 12/12/2011)

... tous les champions du journalisme d'indignation aurait fait chauffer la toile et les associations de pleureuses subventionnées par nos institutions nationales... (Courrier des lecteurs d'un hebdomadaire francophone, 11/02/2011)

L’exaspération morale devant l’histoire conduit Gary vers des formes particulières de récit qui lui permettent de développer son discours d’indignation. (Article universitaire français, 10/2010)

Cet épisode témoigne parfaitement du danger d’abandonner aux élites le discours d’indignation... (un media d'opinion français, 23/03/2020)

« ...co-auteur d'un livre sur ce qu'on appelle les médias d'indignation (outrage media)... » (traduction de l'anglais sur slate.fr, 09/2014)

Politique d’indignation et politique de justice (article universitaire français, 2009)

Your Answer

By clicking “Post Your Answer”, you agree to our terms of service, privacy policy and cookie policy

Not the answer you're looking for? Browse other questions tagged or ask your own question.