1

Je lis que le Président Macron a employé le terme « passeport sanitaire » dans une allocution ; sur Lemonde.fr je lis un « passe sanitaire »1 ; dans une dépêche de l'AFP je lis « le pass ». J'apprends que le passe (n.m) est une abréviation de passe-partout attestée depuis 1894 (TLFi) et on le trouve employé aussi dans d'autres domaines.


  • Y a-t-il une nuance de sens entre le passe sanitaire et le passeport sanitaire ; est-ce un laisser-passer ?
  • L'emploi de l'abréviation passe (n.m.) s'étend-il aussi au passeport ou autrement dit passe sanitaire est-il une abréviation de passeport sanitaire ?
  • Historiquement passe (n.m.) a-t-il déjà signifié laisse-passer ?
  • Dans le passe sanitaire, « passe » constitue-t-il une extension de sens de passe-partout vers laisser-passer, s'agit-il d'un emprunt sémantique avec adaptation (ajout du e) ou autrement ?

1 Le GDT critique l'emploi « passe sanitaire » (« Le terme passe sanitaire ne s'intègre pas au système linguistique du français d'un point de vue sémantique, le substantif passe n'ayant pas le sens de « laissez-passer » en français. ») et le DHLF comporte ce qui m'apparaît être une omission du deuxième sens de passe, car il ne réfère qu'à 1 (n.f.) puis passe à 3 (n.f) un calque de l'anglais en français du Québec. La BDL laisse entendre que l'emploi au féminin pour laisser-passer est vieilli et calqué sur l'anglais. Reste qu'une passe d'autobus est usuel pour moi (au Québec).

8
  • 1
    Le Dictionnaire culturel en langue française donne « passe » (n.f.) comme déverbal de passer, avec le sens de permis de circulation. Or le mot, bien que désormais souvent remplacé par « carte » (Passe navigo →Carte navigo en 2014) est désormais masculin (wiktionnaire NC 2). À mon avis c'est le même sens du mot qui a évolué de fém. en masc. quand ?
    – None
    Jul 15 at 7:06
  • 1
    Un passeport (sens premier « pièce délivrée à une personne pour lui permettre de circuler librement ») est un justificatif d'identité délivré par une administration et qui permet la circulation de personnes. Le laissez-passer peut concerner des personnes ou des choses et n'est pas forcément délivré par une administration.
    – None
    Jul 15 at 7:28
  • — Autre terme employé en Europe : Certificat sanitaire. À voir, cet article d'un site gouvernemental qui désigne ce qui semble être un même objet par « certificat sanitaire » « passeport sanitaire » « pass sanitaire ».
    – None
    Jul 15 at 7:28
  • Une petite recherche google actualité nous 37M d'occurence pour pass sanitaire contre 28M pour passe sanitaire, donc ça semble plutôt être un emprunt (même approximatif) à l'anglais que l’abréviation de passe-partout.
    – XouDo
    Jul 15 at 8:19
  • Personnellement j'aurai plutôt que c'est le "pass-sanitaire" qui est "passeport sanitaire" tout comme on utilise "passeport vaccinale"
    – Elikill58
    Jul 15 at 8:43
2

Un pass est le plus souvent compris comme synonyme de laisser-passer, donc le mot est pour moi clairement un anglicisme, mais assez solidement implanté en France, couramment utilisé depuis au moins vingt deux ans et probablement bien plus.

La carte Navigo qui a remplacé la carte orange (transports en Île-de-France) a été appelée le Passe Navigo avant 2014, mais le nom est encore utilisé. La documentation officielle RATP écrit à peu près toujours le mot passe avec un E mais on trouve quand même chez elle quelques pass navigo, un peu plus à la SNCF. La page wikipédia de Navigo dit que le mot passe est une apocope de passe-partout mais sans citer de sources.

  1. Y a-t-il une nuance de sens entre le passe sanitaire et le passeport sanitaire ; est-ce un laisser-passer ?

Les communications ont souvent insisté sur le fait qu'un pass sanitaire n'est pas un passeport (vaccinal) dans le sens où il laisse la liberté de ne pas se faire vacciner. On peut obtenir un pass sanitaire avec des tests négatifs récents. C'est bien un laisser passer puisqu'il est demandé pour pouvoir accéder à certains lieux.

  1. L'emploi de l'abréviation passe (n.m.) s'étend-il aussi au passeport ou autrement dit passe sanitaire est-il une abréviation de passeport sanitaire ?

Non. Je n'ai jamais entendu passe ou pass être utilisés en France comme abréviations de passeport.

  1. Historiquement passe (n.m.) a-t-il déjà signifié laisse-passer ?

Depuis plus d'une vingtaine d'années, oui, mais plutôt sans E final. Avec un E, passe signifie généralement passe-partout mais on peut bien sûr aussi comprendre passe comme une normalisation du pass anglais.

  1. Dans le passe sanitaire, « passe » constitue-t-il une extension de sens de passe-partout vers laisser-passer, s'agit-il d'un emprunt sémantique avec adaptation (ajout du e) ou autrement ?

Emprunt sémantique à l'anglais avec ajout optionnel d'un E. En France, le mot pass(e) est toujours employé au masculin quand il signifie laisser-passer, une carte d'accès aux transports en communs ou à des salles de spectacles, etc.

1

Si l'on se fie au TLF un passe est l'abréviation de passe-partout, à savoir une clef (en métal ou carte magnétique). Toutes les autres acceptions de passe dans le TLF sont féminines.

Dès lors que l'on dit (ou écrit) un pass (ou un passe) et que le contexte indique qu'il ne s'agit pas d'une clef, il y a néologisme. Et de fait, il reste à déterminer si ce nouveau mot, masculin, s'écrira pass ou bien passe.

Les éthymologues en sauront sans doute davantage, mais on peut faire confiance aux français pour mettre de l'anglais dans tout, et en particulier dans ce qui est nouveau ; ce qui milite pour un pass (Oxford : "an official document or ticket that shows that you have the right to enter or leave a place, to travel on a bus or train, etc.").

Cela peut bien être, pour certains, une abbréviation de passeport (avec l'orthographe pass ou passe), mais en tout cas ce serait une nouvelle abréviation car, de mémoire, on a jamais appelé un passeport (national) pass(e).

De même le pass(e) sanitaire est aussi un néologisme, puisqu'il est masculin et que ce n'est pas une clef ;^)

Pour résumer, le pass(e) est un néologisme, ce n'est pas une abréviation de passeport, et l'avenir nous dira s'il prend un e final.

1
  • 1
    Un éthymologue, c'est un étymologiste qui a bu ? ;-)
    – jlliagre
    Jul 18 at 19:53

Your Answer

By clicking “Post Your Answer”, you agree to our terms of service, privacy policy and cookie policy

Not the answer you're looking for? Browse other questions tagged or ask your own question.