1

Salut,

Je viens de lire ce tweet du Président Nigérien. Je ne comprends pas la dernière phrase de ce tweet :

Je prie pour qu'Il nous gratifie d'un hivernage fécond.

Qu’est-ce qu’un hivernage fécond ?

Merci par avance.

2
  • Hivernage, fécond. Il semble que ce soit une expression traditionnelle liée à la religion musulmane et ce n'est pas sur FL que la réponse sera donnée quant au sens dans le contexte dans lequel il est employé par le président nigérian.
    – None
    Jul 20 at 16:47
  • @None Non, ce n'est pas une expression traditionnelle liée à une religion.
    – jlliagre
    Jul 20 at 21:39
1

Hivernage a une signification spécifique dans les pays tropicaux. On la trouve dans le TLFi:

Hivernage
...
2. CLIMATOL. Saison pluvieuse des pays tropicaux. Nous étions dans la saison de l'hivernage, et conséquemment des orages et des ouragans; mais nous ne nous étions pas attendus à éprouver des temps aussi constamment mauvais (Voy. La Pérouse,t. 3, 1797, p. 244). L'hivernage s'avançait, traversé d'immenses rafales de vent qui poussaient devant elles les nuages, et ils ne crevaient pas (Psichari, Voy. Centur.,1914, p. 48).

Fécond a son sens figuré habituel.

Dans le tweet en question, le président nigérien fait donc le vœu que la saison des pluies en cours (juillet, août, septembre) soit bénéfique aux agriculteurs et éleveurs, apportant abondance de récoltes et de naissances chez les animaux.

0

(TLFi) 2. hivernage [À propos de pers.; correspond à hiverner A 1 b]
♦ Il va à Nice, cette fois, et espère dans ce dernier hivernage, clôturer la série de ses hivers loin de Paris. (Goncourt, Journal,1895, p. 855)
♦ Je me décide à lui parler de ce projet d'hivernage à St.-Clair. (Gide, Journal,1916, p. 569)

(TLFi)A I b) hiverner [Le suj. est une pers.] Passer l'hiver (dans un endroit).
♦ Guy de Maupassant m'avoue que Cannes est une fourmilière de renseignements pour lui. Là hivernent les De Luynes, la princesse de Sagan. (Goncourt, Journal,1884, p. 406)
♦ Deux petits garçons (...) visitèrent l'Europe, allant d'hôtel en hôtel, de ville en ville pour hiverner; ils repartaient au printemps, se dirigeaient vers d'autres lieux, selon les caprices du chef de caravane. (Blanche, Modèles,1928, p. 143)

En utilisant ces définitions et le fait que « hivernage » doit être compris métonymiquement (métonymie) comme « période d'activité correspondant à la saison de l'hiver », on peut déduire une expression qui a le même sens, mais plus longue.

  • une progression féconde à travers l'hivers
  • une période d'activité féconde tout au long de l'hiver

On aurait aussi pu dire la même chose, encore métonymiquement, comme suit.

  • un hiver fécond

Exemple d'usage métonymique

(réf.) Anne était de retour mais il se pouvait que la passion du roi pour elle se fût refroidie après un été heureux.

0

Dans certains pays africains le terme d'hivernage semble faire référence à la saison humide, de juillet à septembre (Référence). Dans le tweet il s'agit de prier pour le retour de la pluie nécessaire aux cultures.

Your Answer

By clicking “Post Your Answer”, you agree to our terms of service, privacy policy and cookie policy

Not the answer you're looking for? Browse other questions tagged or ask your own question.