1

Je lis que :

[...] dans un registre familier, super est parfois considéré comme un adverbe lorsqu’il précède un adjectif. Il a alors le sens de « remarquablement, extrêmement ». Dans ces emplois, super est évidemment toujours invariable et il demeure détaché de l’adjectif qui le suit.

[Banque de de dépannage linguistique (OQLF), super-]

Il va être vraiment super beau, comme tous les châteaux du Moyen Âge,
Super super beau. [La guerre des tuques]

C'est le « haut haut » degré. Mais comment l'analyse-t-on quand il est employé deux fois comme dans l'exemple : le premier super est-il aussi adverbe dans un tel cas ; peut/devrait-on avoir le trait d'union (super-super beau) ou l'agglutination ?

1
  • Pourquoi la question a pris -1 ? Que pourrait-on améliorer ? Pourquoi ce vote gratuit ? Aug 18, 2021 at 21:22

2 Answers 2

1

Pour moi c'est un cas particulier de superlatif absolu.

Si nous avions :

Il est super beau.

ce serait un superlatif absolu normal, avec l'adjectif beau qui est modifié par l'adverbe super.

Dans :

Il est (2)super (1)super beau.

l'adverbe (1)super modifie beau, et l'adverbe (2)super modifie (1)super.

On pourrait aussi dire qu'il y a redondance de l'adverbe super pour modifier beau. Ça ne changerait rien à l'affaire. De toutes façons pas de trait d'union car il n'y a pas pour moi formation d'un mot composé.

0

En complément de l'analyse de None, les linguistes appellent ce procédé où un adverbe d'intensité est répété, une réduplication intensive adverbiale comme par exemple dans :

C'est pas très très malin.

Références:

Des moyens d'expression de l'intensité dans le langage des jeunes Québécois, Chantale Bilaudeau, §6.13.1

Your Answer

By clicking “Post Your Answer”, you agree to our terms of service and acknowledge you have read our privacy policy.

Not the answer you're looking for? Browse other questions tagged or ask your own question.