2

Contexte

Ils se sont retournés contre leur camp, qui s’est avéré le camp des méchants/s’est avéré être le camp des méchants/ s’est révélé le camp des méchants/ s’est révélé être le camp des méchants/ s’est trouvé être le camp des méchants.

Ils se sont retournés contre leur camp, qui s’est avéré le camp des méchants.

Ils se sont retournés contre leur camp, qui s’est avéré être le camp des méchants.

Ils se sont retournés contre leur camp, qui s’est révélé le camp des méchants.

Ils se sont retournés contre leur camp, qui s’est révélé être le camp des méchants.

Ils se sont retournés contre leur camp, qui s’est trouvé être le camp des méchants.

Je suis ouvert aux reformulations. Ce qui m’intéresse ici avant tout est de savoir quelles sont les formulations qui sont correctes et ensuite connaître quelle est la plus élégante.

Merci

1
  • 2
    On se révèle = on révèle soi-même, c'est une action qui vient de soi : il se révèle aux autres quand il fait quelque chose ; sans action, ce sont les autres qui constatent son état d'où la nécessité d'utiliser le mot être [ = ce qui est] pour signifier que c'est un regard extérieur qui révèle un état.
    – Personne
    Sep 12 at 9:39
4

« Ils se sont retournés contre leur camp, qui ...

  • ... s’est avéré le camp des méchants. »
  • ... s’est avéré être le camp des méchants. »
  • ... s’est révélé le camp des méchants. »
  • ... s’est révélé être le camp des méchants. »
  • ... s’est trouvé être le camp des méchants. »

De mon point de vue, « … révélé être … » serait mieux dans ce cas.

Il n'ont pas vraiment trouvé, et avéré fait plutôt vieillot.

1
-3

Complément de réponse.

Pour corroborer l'impression de user Alexis Wilke, qui dans sa réponse fait part de sa préférence pour « s'être avéré être », voici deux ngrams qui montrent qu'actuellement « s'être avéré être » l'emporte sur la version sans « être » ; cependant il n'existe pas de différence très importante.

enter image description here

enter image description here

enter image description here

Personnellement, ce que je perçois comme une plus grande spécificité de « s'être avérer être » me fait donner la préférence à ce dernier, mais c'est un jugement sur la base de ma familiarité bien moins que parfaite avec le verbe « s'avérer ».

5
  • 2
    That's a gross misinterpretation of what NGrams reports.
    – jlliagre
    Sep 12 at 11:17
  • @jlliagre Non, je ne crois pas.
    – LPH
    Sep 12 at 12:36
  • 1
    La comparaison entre les deux formes n'a pas de sens. S'est avéré(e) le/la est toujours (ou quasiment toujours) suivi d'un attribut du sujet (Ce col s'est avéré le plus difficile, Elle s'est avérée la plus convaincante, etc.), ce que ne peut être le camp des méchants.
    – jlliagre
    Sep 12 at 12:50
  • Les formes que trouve Google NGram sont essentiellement du type: S'est avéré le meilleur, S'est avéré le moins cher etc.
    – jlliagre
    Sep 12 at 13:22
  • 2
    La phrase de l'OP a un « qui » et donc le verbe « être » est nécessaire. Les statistiques d'usage ne réponde pas toujours une grammaire correcte. Par contre, il semblerait que mon commentaire sur « avérer » est effectivement incorrect. Sep 12 at 17:59

Your Answer

By clicking “Post Your Answer”, you agree to our terms of service, privacy policy and cookie policy

Not the answer you're looking for? Browse other questions tagged or ask your own question.