0

Cette nuit je me suis réveillé en étouffant.

Cette nuit je me suis réveillé étouffant.

Cette nuit je me suis réveillé étouffé.

Autres propositions

D’autre idées qui me viennent à l’esprit:

Je me suis réveillé car j’étouffais.

Je me suis réveillé car j’étais en train d’étouffer.

2

On souhaite indiquer la simultanéité des deux événements. La forme attendue est un gérondif :

Je me suis réveillé en étouffant.

Faire directement suivre un verbe conjugué d'un participe présent, « réveillé étouffant », n'est pas idiomatique.

« Je me suis réveillé étouffé » peut être considéré comme un oxymore, car après s'être étouffé (ou avoir été étouffé), on est à priori mort et donc il y a peu de chance qu'on se réveille...

Les deux dernières phrases sont aussi possibles, elles ajoutent une relation de cause à effet.

1
  • Je savais que seule la première proposition était correcte (hormis les deux dernières que j’ai ajoutées plus tard), je souhaitais juste avoir l’avis d’un expert en langue française sur ce sujet: je suis tombé sur des exemples sur la toile qui s’apparentaient aux deux autres et ils me choquaient… Sep 20 at 0:56

Your Answer

By clicking “Post Your Answer”, you agree to our terms of service, privacy policy and cookie policy

Not the answer you're looking for? Browse other questions tagged or ask your own question.