1

Je vais aller [prendre un verre] dans un bar du centre-ville. (Répétition disgracieuse d’une consonne dans, du).

Je vais aller [prendre un verre] dans un bar au centre-ville.

Je vais aller [prendre un verre] au bar d’un bistro au centre-ville. (Au est ici répétitif)

Je vais aller [prendre un verre] au bar d’un bistro du centre-ville.

1

phrase 1/ Il n'y a pas critère véritablement objectif; peu de monde, je crois, manquera d'avoir l'opinion que trouver l'usage consécutif de « dans » et « du » disgracieux à cause de la répétion de d relève d'une oreille extrêmement exigeante et qu'en général il ne faudra pas faire attention à de telles particularités.

phrase 2/ Mis à part la répétition de « au » il n'y a pas de différence entre « au » et « du » ; « le bar est situé dans le centre » ou « le bar fait partie du centre » sont des formulations équivalentes.

phrase 3/ Je ferais une remarque un peu semblable à celle au « 1/ » pour cette répétition de « au » ; on ne peut pas s'arrêter de trop à de telles considérations (ex : écrite à la machine à écrire, arriver à tirer à la carabine d'un seul bras, …), mais évidemment dans ce cas particulier de répétition de mot, si on a la force d'esprit d'organiser ses phrases, lorsque il existe des tournures équivalentes sans répétitions, de sorte à ne pas tolérer de « doublons », alors pourquoi ne pas le faire ? On doit considérer que le résultat est supérieur, si même seulement légèrement.

1
  1. On n'a pas d'impression de répétition. C'est la formule la plus naturelle; « dans un bar du centre-ville » forme une unité syntaxique, un complément circonstanciel unique. La phrase sous-entend aussi qu'il y a plusieurs bars au centre-ville.

  2. La phrase est plus heurtée, « au centre-ville » n'est pas un complément du nom « bar » mais un deuxième complément circonstanciel d'« aller prendre un verre » (on peut ici intervertir les deux compléments : « je vais aller [au centre-ville] [dans un bar] »). Il n'y a peut-être qu'un seul bar au centre-ville.

  3. & 4. « Au bar d'un bistro » est trop lourd. Même si on veut dire ici « au comptoir d'un bistro », on a une impression de répétition. Un bistro étant aussi un bar, la phrase est perçue comme signifiant « au bar d'un bar ».

Your Answer

By clicking “Post Your Answer”, you agree to our terms of service, privacy policy and cookie policy

Not the answer you're looking for? Browse other questions tagged or ask your own question.