2

I encountered a question during an online test (the correct answer is b)), but I am curious why the answer a) is wrong, should be another article in front of "thé"? Or it is just a particular case I am not aware of? And if I wanted to use beaucoup de/du thé, how this question should be reformulated: Chaque matin nous prenons beaucoup de thé?

Chaque matin nous prenons … . a) beaucoup du thé b) un verre de lait c) de la poisson

7
  • 2
    See the question french.stackexchange.com/questions/45443/… and the answers therein. Hope it helps:-)!
    – Dimitris
    Sep 30 at 11:10
  • 2
    Cela est dû à l'emploi de beaucoup de (cnrtl.fr/definition/beaucoup). Consultez le CNRTL, vous y trouverez beaucoup de tournures (cnrtl.fr/definition/tournure 2b et 2a) idiomatiques usitées (cnrtl.fr/definition/usit%C3%A9) avec le mot qui vous intéresse, avec parfois la polysémie qui complique l'apprentissage de la langue.
    – Personne
    Sep 30 at 11:36
  • 1
    But could you please explain why the answer a) is wrong here?
    – MrcJ
    Sep 30 at 13:00
  • 1
    Lis tous les exemples du CNRTL et compare avec l'exemple … "astuce" : beaucoup induit une notion de quantité. Quand tu auras assimilé la structure de la phrase, tu pourras répondre à beaucoup d'autres QCM (fr.wikipedia.org/wiki/Questionnaire_%C3%A0_choix_multiples — tu peux copier le texte dans deepl.com/translator) qui traitent la notion de quantité : il n'y a pas de plus, moins, … avec "du/de la" après, ce qui n'est pas le cas lorsqu'il s'agit de la qualité : « Je bois du thé. »
    – Personne
    Sep 30 at 13:42
  • 1
    … Une langue ne s'apprend pas par les concepts grammaticaux, mais par les exemples (et les exceptions) et l'entraînement qui consiste à mettre ces exemples en pratique.
    – Personne
    Sep 30 at 13:46
10

The answer a) is not 100% wrong but it requires such an unlikely context that b) is necessarily the expected one; c) is obviously plain wrong because of a gender mismatch.

Another reason why a) is wrong is that it is very rare in France for someone to drink a lot of tea for the breakfast ;-)

Here is the kind of context that would make a) acceptable :

Chaque matin, nous prenons beaucoup du thé que tu nous a offert. (see the ending note below)

As fierily discussed in other answers and comments, the expected form is:

Chaque matin, nous prenons beaucoup de thé.

The best French Grammar book, Le bon usage (§ 626, a), states:

La plupart des adverbes de degré employés comme déterminants indéfinis (assez, beaucoup, combien, moins, plus, trop, etc.) sont unis au nom par de dans le français régulier.

i.e.

Most adverbs of degree used as indefinite determiners (assez, beaucoup, combien, moins, plus, trop, etc.) are joined to the noun by de in regular French.

No explanation is given but a note states that in old French, these adverbs could also be followed by any of du, de la or des. Your question proves to be very legitimate: there is simply no obvious reason for de to be the current rule. You can't guess it, you have to know it.

In relaxed, regional or childish French, you might anyway ear:
(all examples from Le Bon Usage)

J'ai beaucoup d'l'argent dans ma poche.

Il y a beaucoup des gens qui...

On a quelquefois beaucoup du tourment dans notre métier (Alphone Daudet, Lettres de mon moulin)

Ceux qui ont énormément du talent (Charles Péguy, Esprit du système)

Ayant beaucoup des enfants, alors il se croit obligé d'aller en troisième (Raymond Queneau, Chiendent)

Note also that there are plenty of cases where beaucoup can be legitimately followed by du thé without breaking any rule.

  1. When it applies to a precise and determinate object:

Beaucoup du thé que nous buvons vient du Sri-Lanka.

  1. When the adverb beaucoup applies to the verb, not the object:

J'aimerais beaucoup du thé, s'il vous plait.

Cette infusion a un goût qui se rapproche beaucoup du thé.

3
  • It is 100% wrong in the OP's context. Also, you don't explain beaucoup de, so how does that help the OP really? Il se trouve que le matin je bois beaucoup de café. Et puis, boire du thé ou café, c'est un choix individuel. Je connais des français qui boivent du thé le matin....mais dire que c'est rare n'a rien à voir avec la grammaire ou le sens de la phrase.
    – Lambie
    Sep 30 at 16:09
  • 6
    @Lambie You misread my answer. I clearly wrote that the question context makes b) the only expected answer. About whether my reply and my joke are useful or not to the OP and more generally to FSE users, let them decide.
    – jlliagre
    Sep 30 at 16:16
  • 1
    Merci pour ces exemples avec du et surtout avec le des de Doukipudonktan maître de l'Olipo et des style[t]s de la francophonie … une sorte de père spirituel pour les adeptes de la créativité des oreilles et de la sérendipité des lectures. :-) :-) [humour francophile inaccessible à certains] :-) :-)
    – Personne
    Oct 1 at 15:15
3

The reason of this change is the so called "rule of erasement".

(ref.) L’ar­ti­cle in­dé­fi­ni massif s’efface aus­si après la pré­po­si­tion « de », par ex­em­ple dans la locu­tion ver­bale « avoir besoin de quel­que chose » :

♦ Il me faudrait   du  pain.
♦*J’ai besoin de du pain. →   J’ai besoin de pain.

(Français Facile) « Beaucoup de » qui exprime la grande quantité est assimilé à un adjectif ou un déterminant indéfini,

il peut être remplacé par « bien du, de la, des »

♦ J'ai beaucoup de plaisir à t'écrire : j'ai bien du plaisir à t'écrire.

Examples

  • J'ai du thé. (avoir quelque chose) — J'ai besoin de thé. (avoir besoin de quelque chose)

  • Il y a du thé dans ce magasin. — Il y a toutes sortes de thé dans ce magasin.

  • Elle a fait du pain. (faire quelque chose) — Un sandwich est fait de pain et souvent de viande. (faire quelque chose de quelque chose)

Here is one more reference showing those facts (and a little more).

(ref.) 3. La règle de la cacophonie : le problème avec de de L'article indéfini pluriel des et les partitifs du/de la/des disparaissent quand ils suivent la préposition de. Notez que les autres articles le/la/les et un et une restent quand ils suivent la préposition de.

The rule is also called the rule of cacophony.

6
  • erasement? Really? There is erasing and erasure pour effacement.
    – Lambie
    Sep 30 at 14:46
  • 1
    @Lambie It is rare nowadays: collinsdictionary.com/dictionary/english/erasement
    – LPH
    Sep 30 at 14:53
  • Pas flagrant comme explication avec avoir « — J'ai du thé. (avoir quelque chose) — J'ai le même thé (avoir quelque chose) [chez moi/au bureau/…] »
    – Personne
    Sep 30 at 15:18
  • @Personne "J"ai le même thé." : ni partitif ni article indefini ; c'est hors sujet.
    – LPH
    Sep 30 at 15:36
  • « Ni partitif ni article indéfini » peut-être, mais du = de le … et on les trouve avec avoir, alors vos exemples ne sont pas audibles, i.e ne permettent pas de retrouver la construction intuitive des règles qui régissent soit la quantité, soit la qualité d'un produit/objet.
    – Personne
    Sep 30 at 15:49
1

beaucoup de is invariable in French. It does not take a "partitive" article. With adverbs like beaucoup de and peu de is a preposition and not a partitive article. Therefore, what applies to them does not apply to these adverbs with the preposition de.

beaucoup de (meaning: a lot, much, or many, in translation) cannot take a partitive article. However, if there is a vowel as in the word argent (money) you can say beaucoup d'argent for a lot of money as de + a would be two vowels together.

So, it you want de say: a lot of tea, you have to say: beaucoup de thé.

Larousse:

Beaucoup de, un grand nombre de, une grande quantité de : Il y a beaucoup de mécontents. Il reste beaucoup de travail à faire.

Please note, this is not the entire story about beaucoup and bien.

You can go to this entry in the Larousse and read about the full story on these pronouns/adjectives/adverbs'

From another French language teaching website:

Exprimer la quantité: Les adverbes beaucoup, peu, trop et assez apportent une précision sur le volume. Ils sont toujours suivis de la préposition de/d'/,

[bolding mine]

5
  • The reason is not the invariability of "beaucoup de" but the fact that "beaucoup de" is constructed with the preposition "de", and the rule is valid for all constructions with the préposition "de". The preposition is the cause of not using "du"; it erases it so to speak. Didn't you understand the examples in my answer?
    – LPH
    Sep 30 at 15:02
  • Sans oublier de pour plus (sens ajout), moins, [un] peu, … ou avec un verbe quantitatif : « je suis saturé/en manque/ de, …»
    – Personne
    Sep 30 at 15:24
  • 4
    @Lambie Here is another reference: "L'article indéfini pluriel des et les partitifs du/de la/des disparaissent quand ils suivent la préposition de. Notez que les autres articles le/la/les et un et une restent quand ils suivent la préposition de. "patenotte.name/Aix/Ecriture/Feuilles_aides_pedagogiques/…
    – LPH
    Sep 30 at 15:31
  • @LPH All I did was copy the Larousse entry. beaucoup de. How can that be wrong?
    – Lambie
    Sep 30 at 15:56
  • @Lambie Il n'y a pas dans cette entrée une règle quelconque qui puisse justifier le fait que l'on ne traite plus l'idée de partie ; quand vous dites « besoin de thé » vous dites encore « besoin d'une partie de la masse que constitue tout le thé », seulement ce n'est plus signifié par l'article partitif, qui a été éliminé. La règle est que après la préposition « de » il est éliminé. La raison ? Ça serait lourd, cacophonique en quelque sorte.
    – LPH
    Sep 30 at 16:03

Not the answer you're looking for? Browse other questions tagged or ask your own question.