5

Bonjour,

J'ai 14 ans et ce n'est pas une bonne nouvelle de Jo Witek :

C'est une fin de journée lumineuse. Il fait très chaud. Mes tresses sont un peu défaites.

Je pense qu'il est aussi possible d'écrire C'est la fin d'une journée lumineuse. Si c'est le cas, quelle est la différence entre ces deux phrases ?

4
  • 6
    Le message est le même, la différence est subtile. Le premier est plus générique, tandis que le deuxième mets l'emphase sur la fin.
    – Simon
    Oct 13 at 21:30
  • @Simon Merci beaucoup.
    – Oreste
    Oct 13 at 22:31
  • 1
    La première phrase est positive, optimiste, la deuxième peut être au contraire perçue comme exprimant un regret, une mélancolie.
    – jlliagre
    Oct 14 at 20:44
  • 1
    J'ai pas tout le contexte, je trouve que ça connote les différences discutées dans les autres commentaires. Mais quand je lis la première phrase, je comprends le sens concret, la lumière, pas de nuages ; dans le deuxième cas je comprends un sens au figuré, positive ? C'est pas tant l'article que probablement le fait de passer d'un truc que je vois comme plus figé à un truc qui l'est moins. Oct 16 at 7:00
4

Une fin de journée lumineuse

peut être interprétée de la même manière que

C'est la fin d'une journée lumineuse

dans un contexte où la journée a déjà été décrite comme telle, et on veut mettre l'accent sur le fait que cette journée est terminée (contexte peu commun)

Le plus souvent, dans le premier cas l'adjectif 'lumineuse' se rapporte à la fin de la journée seulement. Cette phrase ne dit rien sur la journée précédente, mais seulement que sa fin est lumineuse. Dans le second cas,

C'est la fin d'une journée lumineuse

indique que toute la journée a été lumineuse, et n'indique rien sur la luminosité de la fin de journée

0

Le message est le même, la différence est subtile. Le premier est plus générique, tandis que le deuxième mets l'emphase sur la fin.

(Commentaire de l'utilisateur Simon transformé en réponse).

0
  • C'est une fin de journée lumineuse / C'est la fin d'une journée lumineuse

Ce qui est changé ce n'est pas seulement l'article du mot « fin » mais c'est aussi celui du mot « journée ».

Il existe une différence qui est matérialisée par l'usage d'un article ou son absence devant « journée ». Lorsque un article est utilisé avant « journée » le sens de « fin » est le suivant (l'article peut être défini ou indéfini).

(TLFi) A. − Ce qui constitue la limite d'une durée ou de tout élément qui peut être considéré relativement à la durée.
1. Ce qui marque la limite terminale de quelque chose.

Lorsqu'un article n'est pas utilisé le sens n'est plus le même ; c'est le suivant.

(TLFi) A. − Ce qui constitue la limite d'une durée ou de tout élément qui peut être considéré relativement à la durée.
2. En partic. Partie terminale d'un ensemble, considérée de manière privilégiée.
♦ Fin de journée comme toutes nos fins de journée ici : − La causerie au coin du feu, intime. (Barb. d'Aurev., Mémor. 3,1856, p. 72)
♦ Aussi bien est-ce ce Degas de la fin, libre et décidé, que les peintres modernes aiment. (Lhote, Peint. d'abord,1942, p. 20)

Dans le premier cas on considère un moment qui se termine lorsque la journée se termine et qui commence près du point que l'on appelle la fin. Dans le second, il s'agit de ce point lui-même. Cependant, le point peut ne pas être exactement un point, mais être concrétisé dans un évènement court, toujours bien plus court que le moment que l'on appelle la fin de journée.

Pour mieux comprendre, il suffit de considérer l'analogie exacte que l'on trouve dans les termes « fin de la semaine » et « fin de semaine » : la fin de semaine, c'est ce qui est aussi appelé le weekend et qui dure deux jours (samedi, dimanche) ; la fin de la semaine c'est, approximativement le dimanche soir, ou si l'on considère ce que l'on pourrait appeler la fin absolu, c'est le dimanche à minuit.

Il s'ensuit que vous ne pouvez pas faire ce changement sans dire quelque chose de très différent.

4
  • @Oreste Désolé, il y avait beaucoup d'erreurs dans cette réponse et elle n'était probablement pas compréhensible , mais je viens d'y apporter des changements ; ça devrait aller maintenant. En cas de doutes demander des détails.
    – LPH
    Oct 15 at 5:04
  • 1
    L'analogie avec la semaine n'est pas très heureuse. Fin de semaine/fin de la semaine n'ont pas le même sens partout. On dirait que tu ne connais pas ceux qu'ils ont en France. Il ne me viendrait jamais à l'idée de penser que la fin de la semaine, c'est le dimanche soir. Pour moi, la fin de semaine, c'est le jeudi et le vendredi et la fin de la semaine, c'est le vendredi soir. Suivant le contexte, le samedi peut être inclus mais le dimanche est "hors semaine", c'est le week-end, pas la semaine. Voir cette réponse.
    – jlliagre
    Oct 15 at 7:37
  • @jlliagre Non, en France le début de la semaine c'est le lundi, et forcément la fin doit se trouver le dimanche soir. Si vous parlez de la semaine de travail, oui, c'est le vendredi (au soir pour certains, à midi pour d'autres), mais « fin de la semaine » dans ce cas est elliptique : il s'agit véritablement de la semaine de travail.
    – LPH
    Oct 15 at 10:42
  • 1
    @LPH je vous remercie pour votre réponse. // Moi j'aime la prononciation québécoise. Peut-être qu'il n'était pas nécessaire d'exprimer vos gouts en cette matière pour ne pas froisser les Québecois ?
    – Oreste
    Oct 17 at 0:00

Your Answer

By clicking “Post Your Answer”, you agree to our terms of service, privacy policy and cookie policy

Not the answer you're looking for? Browse other questions tagged or ask your own question.