3

Dans Rythmes pittoresques de Marie Krysinska :

Et tandis que la vitre miroite comme de l'eau dormant, que de charme inquiétant et que de confidences muettes, entre les plis des rideaux blancs, rouges ou roses.

Mais comme ils pleurent les lamentables rideaux de mousseline fanée, / Que de plaintes et que d'angoisses dans le lambeau de percale salie qui semble pris à un linceul ;

Est-ce commun ou correct d'utiliser que de comme dans les cas ci-dessus ? C'est la première fois que je vois cette tournure.

6

Dans ces phrases que de sert à exprimer des exclamations.

Que de est un outil exclamatif dont l'emploi, quoique littéraire, me semble relativement courant. Il sert à exprimer l'exclamation sur une (grande) quantité, que est ici un adverbe exclamatif, et il est suivi de de qui est l'article partitif devant le groupe nominal.

Que d'eau, que d'eau ! (Citation du président Mac Mahon).

  • Construction devant un groupe sujet + verbe :
    Que c'est compliqué !
  • Construction devant un groupe nominal : 
    Que de complications !

Il pourrait y avoir, dans l'extrait cité dans la question, un point d'exclamation en fin de phrase. Mais, peut-être parce que les groupes nominaux sont longs, son absence ne m'étonne pas. En tous les cas, si lus, chacun des membres de phrase concernés devrait adopter l'intonation de la phrase exclamative.

1
  • 3
    Ô Liberté, que de crimes l'on commet en ton nom !
    – jlliagre
    Oct 22 at 12:29

Your Answer

By clicking “Post Your Answer”, you agree to our terms of service, privacy policy and cookie policy

Not the answer you're looking for? Browse other questions tagged or ask your own question.