2

Bonjour,

L'escargot de Paul Starosta :

Aux jours de pluie, les repas durent pendant des heures. Équipé de 4 tentacules et de 2 yeux, l'escargot repère ce qui est bon à manger.

Quelle est la différence entre "aux jours de pluie" et "les jours de pluie" ? Est-ce que le premier tour est plus littéraire ?

Ajout : j'ai trouvé une explication ici, « Le matin » vs « au matin » ; vraisemblablement, il s'agit de la même logique, donc il semble que "aux jours de pluie" soit plus littéraire que "les jours de pluie".

1 Answer 1

1

« Au » et « les » confèrent au nom qui les suit un contexte d'utilisation qui dépend de la nature du nom et du contexte général.

« Le » confère l'idée de répétition régulière, mais seulement selon le contexte. « Au » confère l'idée de changement de situation, de progression vers une situation, mais pas immanquablement non plus, le contexte étant déterminant.

  • Le matin, il dort, toujours très tard, et récupère après ses longues soirées passées à boire de l'alcool.

  • Elle fait ses courses le matin, l'après-midi elle travaille à sa peinture.

  • Des bléssés avaient été amenés à l'hôpital depuis minuit, et il semblait qu'il en arrivait toujours plus ; au matin, il n'y avait déjà plus de lit et un certain nombre d'entre eux avaient pu être installés à même le sol sur des couvertures.

  • Ils savaient qu'un long hiver les attendait mais qu'aux beaux jours la vie reprendrait comme avant.

  • Elle avait finalement décidé : elle ferait son ravaudage le soir-même et au matin elle irait ramasser du bois mort.

Cette idée de progression ou de changement n'est pas nécessairement retenue par un auteur, il a le choix, comme le montre l'extrait suivant de La chèvre de Monsieur Seguin d'Alphonse Daudet.

  • Un moment, en se rappelant l'histoire de la vieille Renaude, qui s'était battue toute la nuit pour être mangée le matin, elle se dit qu'il vaudrait peut-être mieux se laisser manger tout de suite ; (Il n'y a évidemment pas d'idée de répétition habituelle dans le présent usage de « le ».)

Il aurait pu utiliser « au ».

  • Un moment, en se rappelant l'histoire de la vieille Renaude, qui s'était battue toute la nuit pour être mangée au matin, elle se dit qu'il vaudrait peut-être mieux se laisser manger tout de suite ;

En ce qui concerne la phrase de Starosta, l s'agit en fait de la même logique sur le plan de l'habitude. Il aurait mieux marqué la répétition habituelle en utilisant « les », mais il n'a pas choisi de le faire (même si l'idée d'action habituelle est encore reconnaissable), et « aux » dans ce cas ne dénote pas du tout une idée de progression.

  • Les jours de pluie, les repas durent pendant des heures. Équipé de 4 tentacules et de 2 yeux, l'escargot repère ce qui est bon à manger.

Quel usage est plus littéraire ? C'est bien difficile à déterminer ; s'il y en a un qui le soit plus que l'autre, ce ne peut pas être d'une façon très caractéristique. Néanmoins, il existe une différence d'usage difficile à appréhender, ce qui est discuté dans la suite.

Dans la langue parlé ou littéraire il n'est pas possible de remplacer « aux » par « les » dans la phrase suivante.

  • Aux moments difficiles, les coéquipiers passent plus de temps à se concerter.
  • Les moments difficiles, les coéquipiers …

Le pourquoi semble être que le référent n'est pas le cadre d'une action répétée habituellement mais l'action elle-même représentée métonymiquement ; donné ce contexte « dans les », « pour les » et d'autres locutions peuvent être préférées.

  • Aux cas difficiles, il y a toujours deux docteurs qui vont discuter la décision finale.

  • Les cas difficiles, il y a toujours …

  • Dans/pour les cas difficiles il y a …

  • Aux années exceptionnelles, les rapports peuvent être améliorés jusqu'au point de doubler. (« année » en tant que « récolte » ; « les » ne va pas.)

  • Les années froides, la germination est moins abondante. (au cours des années ; « aux » est un remplacement possible.)

  • Aux années froides, la germination est moins abondante.

4
  • Je vous remercie pour votre réponse. // À propos des trois dernières phrases, Aux années exceptionnelles, Les années... est impossible pace que cette phrase n'a pas l'idée de répétition ? Car Les années froides est correct.
    – Oo.
    Nov 2, 2021 at 17:19
  • @Oreste Non, ce n'est pas parce « les » ne communiquerait pas une idée de répétition, mais encore une fois parce « une année » n'est pas le cadre de l'action, c'est au lieu de cela quasiment l'action elle-même du fait que « année », métonymiquement, veut dire « récolte ». Dans le cas de « années froides », la germination (action) se fait dans le cadre d'une année froide, donc « les » convient, selon le même principe. Je n'ai malheureusement pas de références pour ces usages, et si vous gardez des notes ce serait une bonne idée d'ajouter que les références manquent.
    – LPH
    Nov 2, 2021 at 17:35
  • parce « une année » n'est pas le cadre de l'action, c'est au lieu de cela quasiment l'action elle-même du fait que « année », métonymiquement, veut dire « récolte » --- Je ne comprends toujours pas, mais ce n'est pas grave. À mon avis, Aux années exceptionnelles et Aux années froides sont les cadres d'une action, tous les deux. // si vous gardez des notes --- Je ne comprends pas, quelles notes ?
    – Oo.
    Nov 3, 2021 at 1:18
  • ne communiquerait pas une idée de répétition --- Vous employez le conditionnel pour introduire l'idée de hypothèse ?
    – Oo.
    Nov 3, 2021 at 1:51

Your Answer

By clicking “Post Your Answer”, you agree to our terms of service, privacy policy and cookie policy

Not the answer you're looking for? Browse other questions tagged or ask your own question.