1

Bonjour,

The Truth de Savannah Brown :

Quoi qu'il en soit, on avait passé un accord tacite dans le but de terminer nos études sécondaires l'une à côté de l'autre ; je ne pense pas que ni elle ni moi n'avions anticipé que cet accord comprendrait les enterrements, mais elle était venue et, même si je n'avais aucune intention de le lui dire, je lui en étais reconnaissante.

Donc, je ne pense pas que ni elle ni moi n'avions anticipé que... = je ne pense pas que nous n'avions pas anticipé que... = je pense que nous avions anticipé que... Si c'est correct, quel est le rôle du "mais" ?

4
  • 2
    Comme il n'y a pas de pas après le n', n' est différent ne, n' remplace nous : je ne pense pas que , ni elle ni moi, nous avions anticipé. Le pas que vous utilisez dans votre raccourci concerne le verbe penser pas anticiper (explication non académique, mais que fonctionne)
    – Personne
    Nov 23 '21 at 20:44
  • @Personne n' remplace nous --- Ça se pourrait, mais pourquoi alors ne pas écrire "nous", tout simplement ? Mais imaginons que c'est le cas, pourquoi ne pas utiliser le subjonctif après "je ne pense pas" ? Je pense comme jlliagre que c'est une erreur de traduction.
    – Oreste
    Nov 23 '21 at 21:30
  • « je ne pense pas que , ni elle ni moi, nous avions anticipé que … » avec nous : « je ne pense pas que, (ni elle ni moi →) nous, nous avions anticipé que … » ce qui donne « je ne pense pas que, nounou avions anticipé que … » [nounou = baby sitter] … malgré les apparences, ce n'est pas capillotracté, c'est une question d'oreille, de musicalité du français auxquelles l'oralité du quotidien est sensible … c'est le domaine de l'Oulipo oulipo.net … pas celui de M Grevisse !
    – Personne
    Nov 23 '21 at 21:47
  • @jlliagre … « On peut “violer” la grammaire … à condition de lui faire de beaux enfants » formule paternalo-machiste des millénaires passés que je ne fais pas mienne, loin de là … je préfère accompagner la grammaire hors des sentiers battus … si elle y trouve son compte, elle les empruntera :-)
    – Personne
    Nov 23 '21 at 22:13
4

Oui, ton raisonnement est le même que le mien.

1 2
je ne pense pas que ni elle ni moi n'avions anticipé que
= je ne pense pas que nous n'avions pas anticipé que
= je pense que nous avions anticipé que

Le mais n'a pas de sens à la suite de cette affirmation puisque qu'il n'y a pas de contradiction entre le fait qu'elles l'aient anticipé et le fait que ce se soit passé.

Je penche donc pour une erreur de traduction.

La phrase gagnerait en logique en évitant cette double négation et en ne la laissant que d'un côté ou de l'autre :

1 2
Je pense que ni elle ni moi n'avions anticipé que
Je ne pense pas que l'une d'entre nous ait anticipé que
0
1

La construction est grammaticalement correcte : on n'utilise pas « pas ». Voici quatre exemples ci-dessous.

réf. 1, 1952 Mais ni lui ni moi n'avions pensé qu'on fourrerait dans ce guêpier la pauvre Simone.

(réf. 2, 2016) Surtout, ni Chloé ni moi n'avions pensé que l'ennui, lorsqu'on fait du camping, c'est que les possibilités pour recharger son portable son quand mêpe très limitées.

(réf. 3, 2016) Ni Franziska, ni moi n'avions pensé à ce détail ridicule.

(réf. 4, LBU) J'espère que ni moi ni mes enfants ne verrons ces temps-là (VIGNY, Cinq- Mars, I).

  • (je ne pense pas que) (ni elle ni moi n'avions anticipé que)... = je ne pense pas que nous n'avions pas anticipé que...

Ce n'est pas correct ; le sens de la première construction est déduit de la façon suivante. Il s'agit de la négation d'une conjonction. Cette loi de la logique est appliqué dans le langage (« non (A et B) » est équivalent à « non A ou non B ». (« non » et « pas » sont interchangeables.)

  • ni elle ni moi n'avions anticipé que ==> (Équivalent à ce qui suit, le lecteur doit s'en convaincre.)

  • elle n'avait pas anticipé et je n'avais pas anticipé que ==> (Dans ce qui suit on ajoute le reste.)

  • (je pense que) pas (elle n'avait pas anticipé et je n'avais pas anticipé) que ==> (en langage correct dans ce qui va suivre)

  • je pense qu'elle avait anticipé ou que j'avais anticipé que ==> (en langage plus naturel dans ce qui suit)

  • je pense que soit l'une soit l'autre de nous deux avait anticipé que

Ceci reviens à la forme suivante (introduction d'une négation double, qui est encore acceptable).

  • je ne pense pas que pas une de nous deux n'avait anticipé que

Évidemment ce n'est pas équivalent non plus à « je pense que nous avions anticipé que ».

Du point de vue du bon sens associé au texte il y a un problème : si la personne se remémore un passé lointain qui n'est plus très vivant dans sa mémoire, alors il est possible qu'elle ne sache pas très bien si elle avait anticipé le fait donné ou non ; on trouve alors empreint d'assez de bon sens le fait de déclarer qu'il était nécessaire selon un certain raisonnement qu'il y en ait eu une des deux pour anticiper (c'est à dire au moins une). S'il s'agit d'une situation assez récente dans le passé, alors la personne sait très bien si elle anticipait quelque chose ou non ; dans ce cas la construction ne correspond pas à la réalité puisque elle implique que la personne qui parle ne sait pas à propos de son propre cas.

De toute façon le fait que ces équivalences soient correctes ou non n'a pas d'incidence sur l'utilisation de « mais ».

Voici un contexte similaire où le bon sens est différent et qui est formulé par la même construction (toujours correcte).

  • Je ne pensais pas que ni la chaleur ni le temps n'en serait venu à bout, mais je sentais que quel que soit l'agent de la destruction il aurait à agir sur une assez longue période.

Your Answer

By clicking “Post Your Answer”, you agree to our terms of service, privacy policy and cookie policy

Not the answer you're looking for? Browse other questions tagged or ask your own question.