6

Bonjour,

Dans Féerie pour une autre fois I, dans sa cellule au Danemark, le narrateur fait une réflexion sur la monarchie :

Avant l’ère des Libérations un prince vous sortait de cellule d’un mot ! un Noël ! Maintenant ! allez voir ! Ah la situation est toque ! Le roi Oluf, là d’où je me ronge, il pourrait pas me sortir d’un mot ! Il se ferait fesser par la foule si il lui venait la moindre fredaine.

J'ai regardé le mot toque dans le TLF et dans le Larousse, tout de même, je ne comprends pas très bien le sens de la phrase.

À votre avis, s'agit-il d'une métonymie du pouvoir républicain (TLF : Toque de juge; porter la robe et la toque; en toque et en robe) ?

2 Answers 2

4

Toque est ici un adjectif. On ne trouve pas cet emploi du mot écrit tel quel dans les dictionnaires de langue usuels. Voici ce que j'ai trouvé dans le Dictionnaire du français non conventionnel :

Toquard, Toque, (voir tocard, toc)

Ce serait donc une autre orthographe de toquard, ce qui parait plausible d'après le contexte.

Le Dictionnaire du français non conventionnel1 mentionne à toquard les sens qu'on trouve dans le TLF et en donne un autre qui me semble mieux convenir dans le contexte :

ridicule, lamentable.

Ferdinand exprime sa nostalgie de la monarchie en se lamentant sur la situation dans laquelle il se trouve : le roi ne pourrait pas le sortir de là même s'il le voulait.
Ferdinand se lamente parce que la situation est lamentable.

1 Jacques Cellard et Alain Rey. Hachette.

0

Peut être à rapprocher de l'expression "être toqué". Mais j'ai jamais entendu ou lu une utilisation pareille.

La situation est toquée => un peu folle.

https://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/toqu%C3%A9/78473

1
  • 1
    La question porte sur « toque », pas « toqué ».
    – Toto
    Dec 30, 2021 at 13:23

Your Answer

By clicking “Post Your Answer”, you agree to our terms of service, privacy policy and cookie policy