1

Il est irrespectueux des choix d’autrui.

Il est irrespectueux envers les choix d’autrui.

12
  • 2
    C'qu'y veulent les autres, y s'en balek. ;-)
    – jlliagre
    Apr 21, 2022 at 13:08
  • 😬 hé là là, une chance que je ne m’exprime pas de cette manière!
    – user25275
    Apr 21, 2022 at 13:15
  • Si vous utilisez un verbe, les jeux sont faits plus facilement: Il ne respecte pas les choix des autres.
    – Lambie
    Apr 21, 2022 at 14:01
  • @Lambie Cette phrase m’a aussi traversé l’esprit avant d’opter pour une tournure positive. Merci tout de même pour votre commentaire, d’autres pourront le trouver pertinent.
    – user25275
    Apr 21, 2022 at 14:40
  • 1
    Voire formulation positive, sans utiliser la négation. Peut-être que vous avez mal interprété mon propos.
    – user25275
    Apr 21, 2022 at 14:59

1 Answer 1

0

La préposition « envers » a cela de particulier qu'elle ne s'utilise avant un nom essentiellement que si c'est celui d'une personne, cette personne pouvant être soit une personne physique soit une personne morale. Cette assertion s'appuie sur l'entrée « envers¹ » du TLFi. Cependant, il existe des cas de nom abstraits qui peuvent convenir ; la notion précise desquels il peut s'agir ne s'acquiert qu'après beaucoup de lecture, mais un bon dictionnaire est d'une aide très appréciable pour décider.

Dans la partie « A » la parenthèse « (quelqu'un) » montre que le complément de la préposition doit être une personne physique ; comme il est nécessaire que « envers » fasse partie d'une locution comprenant « contre » (A. − [Uniquement ds les loc. fig., coordonné à contre] En face de, vis-à-vis de (quelqu'un)), la section « A » n'apporte rien en fait de précision sur l'usage.

Dans « B », qui est la section des usages habituels (B.Usuel. À l'égard de.), on doit exclure « 1. » à cause de la précision « Le comp. prép. désigne une pers., une collectivité ». Il reste donc le « 2 » et le « 3 », et « 3 » ne convient pas puisque il faut que le complément soit un nom concret, ce que « choix » n'est pas. Il reste dans le « 2 » l'unique possibilité du « b) », comme on peut voir facilement, puisque « irréspectueux » est un adjectif. Il n'y a donc rien qui empêche l'usage de « envers ». Cependant, l'usage qu'il est fait de cette préposition dans des constructions dont le complément est une personne est beaucoup plus important, et ce dernier usage spécialisé aux cas où c'est un adjectif qui précède, est encore plus rare que l'usage après un nom lorsque le complément est un nom abstrait ; cela semble une raison pour le peu de légitimité que semble avoir cet usage de « envers », mais il est idiomatique dans la forme.

On ne trouve rien pour « adj. - envers - le choix ».

On trouve

  • irrespectueux envers la mémoire, irrespectueux envers ses qualités, irrespectueux envers la Patrie, irrespectueux envers les lois, irrespectueux envers l'Etat, irrespectueux envers la Bible, irrespectueux envers le Passé , irrespectueux envers l'image de Notre-Dame, irrespectueux envers nous et envers la montagne et la déesse Chomolungma,
  • coupable envers la patrie, nécessaire envers la patrie, loyal envers la patrie
  • dogmatiques envers la religion, juste envers la religion,
  • soumis envers l'état,
  • dédaigneux envers mon travail, dédaigneux envers les autres langues, dédaigneux envers la mort, dur et dédaigneux envers une affection, dédaigneux envers la religion, dédaigneux envers le passé, complètement dédaigneux envers le Rapport de la Commission d'enquête, dédaigneux envers des compliments, dédaigneux envers les magnificences infinies de notre radieuse Reine, dédaigneux envers les instruments spéciaux , dédaigneux, envers ce que son ami écrivait,
  • avide envers ce bas monde,
  • triste envers leur situation,

En conclusion, bien que « envers » ne donne pas la même impression de naturel que « des », c'est une préposition correcte que l'on pourrait utiliser tout aussi bien que cette dernière.

Your Answer

By clicking “Post Your Answer”, you agree to our terms of service and acknowledge you have read our privacy policy.