0

J’avais aussi en tête d’écrire « ce propos tiendrait d’un pédophile » au lieu de « ce propos frise celui qu’aurait pu tenir un pédophile ».

L’idée m’a aussi traversé l’esprit d’écrire « ce propos tiendrait d’un pédophile » au lieu d’écrire « Ce propos frise celui qu’aurait pu tenir un pédophile ».


Ici il s’agit d’une formulation que j’ai omise volontairement car elle est d’une forte trivialité.

J’avais aussi l’idée d’écrire « ce propos tiendrait d’un pédophile » au lieu de « Ce propos frise celui qu’aurait pu tenir un pédophile ».

3 Answers 3

3

Il y a une différence entre les deux, et elle consiste en la durée de temps qui est sous-entendue en ce qui concerne le temps que l'idée reste dans l'esprit. « Avoir en tête » implique que l'idée est restée dans l'esprit assez longtemps, alors que « avoir trversé l'esprit » ne laisse supposerseulement que le moment est très court.

Quelques synonymes, on doit pouvoir en trouver d'autres

  • traverser l'esprit : passer par l'esprit, effleurer l'esprit (nuance en plus, le « passage » est rapide, laisse une trace plus ou moins bien définie),

  • avoir en tête : envahir l'esprit (avec une forte nuance en plus), accaparer l'esprit (avec une forte nuance en plus), trotter dans la tête (nuance : l'idée disparait mais revient plus ou moins régulièrement), avoir dans l'idée,

3

Quelles seraient des variantes de « avoir en tête », « traverser l’esprit »?

Penser, par exemple :

Je pensais à écrire [...] [concevoir]
Je pensais écrire [...] [avoir l'intention]

2

On peut aussi dire "Je songeais à écrire..." Qui indique une idée plus vague que "je pensais"

Your Answer

By clicking “Post Your Answer”, you agree to our terms of service, privacy policy and cookie policy

Not the answer you're looking for? Browse other questions tagged or ask your own question.