3

On m'a dit que la négation de l'infinitif s'emploie ainsi:

ne pas inf

dans le cas le plus simple. Cependant, j'ai lu la phrase suivant dans un livre récemment, qui m'a interpellé :

Souvent, elle ressentait l’impression d’un terrible gâchis de n’avoir pas su profiter des moments où son père était encore là.

Alors que, j'aurais écrit :

Souvent, elle ressentait l’impression d’un terrible gâchis de ne pas avoir su profiter des moments où son père était encore là

S'agit-il d'un choix stylistique, ou y a-t-il une règle qui couvre ce cas ?

2
  • 1
    « Petit » détail : avoir su est un infinitif composé. Pas de problème pour l'infinitif simple « Je préfère ne pas parler » (si la négation doit porter sur parler, bien sûr). Mais face à l’infinitif composé soit on applique la règle de l'infinitif (négation complète avant ) ou des temps composés (la négation encadre auxiliaire). Personnellement je ne vois aucun aspect stylistique dans l'un ou l'autre cas, mais peut-être qu'il y en a un...
    – None
    Jun 6 at 8:25
  • Ah mais voilà - pas trop petit comme détail en fait. Effectivement, cela explique tout, merci ! D'ailleurs si vous mettez ce commentaire en dessous je l'accepterai en tant que réponse. Jun 6 at 8:33

1 Answer 1

3

De n'avoir pas su est plus soutenu/littéraire que de ne pas avoir su (courant), qui lui-même l'est plus que de pas avoir su (relâché).

enter image description here

1
  • Je viens d'apprendre l'existence de Books Ngram Viewer grâce à cette réponse ! Merci, ça peut se montrer utile Jun 6 at 16:52

Your Answer

By clicking “Post Your Answer”, you agree to our terms of service, privacy policy and cookie policy

Not the answer you're looking for? Browse other questions tagged or ask your own question.