0

Contexte: L’ami de Jean-Claude n’a pas de travail.

En soirée, Jean-Claude fait constamment honte à son meilleur ami de son oisiveté.

D’autres idées qui me viennent en tête.

En soirée, Jean-Claude jette l’opprobre sur son meilleur ami en faisant sans cesse référence à son inoccupation.

En soirée, Jean-Claude couvre son meilleur ami d’humiliation en faisant constamment allusion à son inactivité.

En soirée, Jean-Claude fait affront à son meilleur ami en évoquant sans cesse sa précarité.

En soirée, Jean-Claude revient toujours sur le désoeuvrement de son meilleur ami pour le déprécier dans l’esprit d’autrui.

En soirée, Jean-Claude se sert de l’inactivité de son meilleur ami pour lui faire honte et le descendre aux yeux de tous.

8
  • 1
    "faire honte à x de son inactivité" me semble un peu boiteux. gêner n'est pas un verbe plus adapté? causer une gêne à son ami? Il le gêne constamment en évoquant ou faisant allusion à son inactivité.
    – Lambie
    Jun 11, 2022 at 18:17
  • 1
    @Lambie Votre idée est bonne, mais je ne pense pas que la tournure que j’ai présentée en titre soit boiteuse car elle est répertoriée dans le CNRTL: -faire honte à qqn (de qqc.) Faites lui honte de sa paresse (Ac. 1835-1935).
    – user25275
    Jun 11, 2022 at 19:18
  • cnrtl.fr/definition/honte
    – user25275
    Jun 11, 2022 at 19:18
  • 1
    Oui, mais c'est vraiment littéraire. Pas du tout familier comme vous avez mis dans la question.
    – Lambie
    Jun 11, 2022 at 19:58
  • 2
    Thérèse, on ne va pas écrire le bouquin à votre place tout de même. :)
    – Lambie
    Jun 11, 2022 at 20:04

1 Answer 1

0

À mon avis, de manière usuelle, c'est plutôt Jean-Claude qui se comporte comme si son ami lui faisait honte, mais la formulation en question est possible, dans le sens de faire des reproches. On peut formuler un peu différemment avec « Jean-Claude reproche constamment à son ami d'être sans emploi en public. ». On peut aussi penser à dénigrer, rabaisser ici : « Jean-Claude rabaisse constamment son ami parce qu'il est sans emploi ». Voire les deux formulations ensemble « Jean-Claude reproche constamment à son ami d'être sans emploi et en profite pour le dénigrer devant tout le monde » ; on peut employer une locution avec un participe présent pour expliquer comment se réalise l'action du verbe conjugué : « Jean-Claude rabaisse son ami devant tout le monde en lui reprochant d'être sans emploi/inactif. ».

Your Answer

By clicking “Post Your Answer”, you agree to our terms of service and acknowledge you have read our privacy policy.