2

Dans la phrase "une belle jeune fille, elle l'a été(e)", le participe "été" ne s'accorde pas avec le "l" apostrophe?

Selon ce que j'ai su, lorsque le COD est placé devant le verbe, le participe s'accorde avec lui. Or, il me semble complétement bizarre de l'accorder, alors j'ai fait une recherche et cela me mène dans une discution ( https://forum.lefigaro.fr/forum/affich-8923-surprise-je-l-ai-etee ). Je me suis donc rendu compte que les verbes d'états comme le verbe "être" n'admettent pas de COD ni de COI mais des attributs.

Alors, est-ce correcte d'écrire "une belle jeune fille, elle l'a été"?

Et d'ailleur, j'ai essayé avec d'autres verbes d'états:

  • Le monstre, elle l'est devenue --> Est-ce correcte d'écrire cela? À mon avis puisque "l' " n'est pas COD du verbe, on ne l'accorde pas avec, et puis, c'est "elle" qui est devenue (présence de l'auxiliaire "être").

Ayant dit tout cela, je demeure incertain, quelqu'un pourra me corriger?

1
  • Le participe été est invariable.
    – mouviciel
    Jul 13 at 10:14

2 Answers 2

2

Il s'agit d'une phrase "nominale", comme Elle est une belle jeune fille.=Une belle jeune fille elle est. Il ne s'agit pas ici de COD, car une belle jeune fille pourrait être le sujet de la phrase aussi bien que elle. (Dans les langues déclinées, comme l'allemand ou le russe, on dirait que tous les deux sont dans le cas nominatif.)

Le monstre, elle l'est devenue. Il s'agit d'un verbe devenir, qui se conjugue avec l'auxiliaire être, donc la participe d'accord avec le sujet.

3
  • 1
    « Ce monstre, elle l'est devenue ! » ou éventuellement : « Monstrueuse, elle l'est devenue ! » (on peut remplacer le ! par une incise ou un complément d'information justifiant l'évolution de la personne, mais le « Le monstre, elle l'est devenue » ne fonctionne pas : monstre est un nom, belle de l'exemple du §1 est un adjectif
    – Personne
    Jul 9 at 11:57
  • 1
    Un monstre, elle l'est devenue
    – jlliagre
    Jul 9 at 12:49
  • 1
    @Personne merci à vous deux. J'ai simplement repris les examples de la question originale. Jul 9 at 13:09
1

Une autre manière de décrire la situation est qu'un participe passé peut selon le cas s'accorder avec le sujet formel ou le complément direct. Or le groupe nominal qui suit le verbe être n'est pas un complément, mais un attribut.

C'est donc un peut la même situation qu'avec les verbes accompagnés d'une quantité qui n'est pas considérée un complément direct (Grevisse parle de "complément adverbial de mesure"): Les trente milles dollars que ça m'a couté.

1

Your Answer

By clicking “Post Your Answer”, you agree to our terms of service, privacy policy and cookie policy

Not the answer you're looking for? Browse other questions tagged or ask your own question.