3

Dans Jean de Florette, le Papet veut qu'Ugolin prenne une femme, alors il propose de « trouver quelqu'un » :

citation du livre

Mais il faut qu'une femme vienne ici de temps en temps. Je te trouverai quelqu'un.

Est-ce vraiment le cas qu'on utilise le masculin / le neutre même s'il s'agit clairement d'une femme ? Si c'est le cas, quand donc est-ce qu'on dirait plutôt quelqu'une ?

1

1 Answer 1

5

[...]
Quelqu’un est aussi utilisé comme nominal, en emploi absolu. Il ne se dit alors que de personnes.

C’est presque exclusivement la forme masculine, quelqu’un, que l’on emploie pour évoquer une personne indéterminée; l’emploi de quelqu’une est possible, mais rare.

[...]
Ma collègue est quelqu’un d’exceptionnel.

[ Banque de dépannage linguistique, OQLF, « Le pronom indéfini quelqu'un » ]


Le bon usage (Grevisse et Goosse, 14e, éd. Duculot, § 758 b 1, H3) dit « La forme masculine quelqu'un est usitée aussi à propos de femmes » et « Le féminin quelqu'une n'est toutefois pas sans exemple : [...] — « Mon mari a sûrement trouvé QUELQU'UNE par là, en bas, une ouvrière », disait Ernestine (VAILLAND, Beau Masque, II, 3) » puis, en note « Quelqu'une nominal féminin. a toujours été sporadique : [...] — *C'est une loi commune / Qui veut que tôt ou tard je coure après QUELQU'UNE (BENSERADE, cit. Littré). »


Oui, c'est vraiment le cas que comme nominal il soit à tout le moins usité d'employer le pronom quelqu'un au masculin à propos de femmes, mais le féminin du pronom (quelqu'une) reste possible pour les mêmes cas, si on fait ce choix.

Your Answer

By clicking “Post Your Answer”, you agree to our terms of service and acknowledge you have read our privacy policy.

Not the answer you're looking for? Browse other questions tagged or ask your own question.