2

Je me demandais ce que signifie la phrase suivante :

Je revois ta sœur à un an.

Cela me paraît bizarre de voir la préposition « à » ici, c’est pourquoi je ne sais pas s’il s’agit d’un événement futur (je reverrai ta sœur dans un an) ou bien si l’action est déjà survenue.

1
  • Comme d'habitude, un peu de contexte permet (phrases précédentes et/ou suivante) permet toujours de trouver plus facilement le sens exact d'une phrase.
    – XouDo
    Nov 21, 2022 at 9:22

2 Answers 2

3

L'enfant ressemble à la sœur de quelqu'un (à sa tante peut-être) à l'âge d'un an. La famille se ressemble et la ressemblance est frappante dans ce cas. Autrement dit :

Regarde la petite, c'est comme si c'était ta sœur quand elle avait un an.

On dirait ta sœur à un an.

1
  • 1
    c'est clairement une possibilité, mais difficile d'être affirmatif sans contexte.
    – XouDo
    Nov 20, 2022 at 9:44
2

La réponse de user livresque n'envisage qu'une seule des deux éventualités que le contexte pourrait justifier ; l'autre est la suivante : « je me représente mentalement ta sœur quand elle avait un an ». Le contexte est important dans le choix d'interprétation (ce qui précède, ce qui suit).

  • Je revois ta sœur à un an, elle était déjà très dégourdie, très curieuse, alors que cette enfant à laquelle tu la compare est plutôt en retard par rapport à elle ; c'est tout juste si elle a appris à marcher.
4
  • 1
    3ème possibilité : avec un bébé de 6 mois, chez le pédiatre qui s'adresse au grand frère (ou à la grande soeur) : "je revois ta soeur à un an", c'est à dire au prochain rendez-vous de suivi pédiatrique. Bon j'avoue c'est un peu tiré par les cheveux...mais possible.
    – XouDo
    Nov 20, 2022 at 9:47
  • « À » ne serait pas correct à mon avis; je n'ai jamais entendu que « dans un an » pour ce contexte.
    – LPH
    Nov 20, 2022 at 15:21
  • Le sens ne serait pas le même : si le bébé a 6 mois et et doit être revu pour ses 1 an (donc 6 mois, donc), on pourrait dire aussi "pour ses 1 an" mais pas "dans un an".
    – XouDo
    Nov 21, 2022 at 8:38
  • 1
    @XouDo Selon ce contexte, oui, c'est une construction qui se tient mieux : on peut encore invoquer des tournures acceptées comme « il l'a examinée à deux ans, à cinq ans et à six ans pour la dernière fois » (par exemple) ; ça semble acceptable.
    – LPH
    Nov 21, 2022 at 9:37

Your Answer

By clicking “Post Your Answer”, you agree to our terms of service and acknowledge you have read our privacy policy.

Not the answer you're looking for? Browse other questions tagged or ask your own question.