3

Le TLFi mentionne ce terme, attesté en 1833.

(TLFi) B. − [P. oppos. à soirée, à propos d'un spectacle, d'une réunion] Après-midi. Quand il m'envoyait au studio des Ursulines voir − en matinée, avec ma mère − un film d'avant-garde ou à l'Atelier le dernier spectacle de Dullin, il me disait seulement: ,,Il ne faut pas manquer ça`` (Beauvoir, Mém. j. fille,1958, p.201).

L'étymologie telle que fournie par le TLFi n'est pas très révélatrice.

(TLFi)3. 1833 «l'après-midi par opposition à la soirée» (Balzac, La Duchesse de Langeais, Comédie humaine, t. V, p.182 d'apr. Mat., p.61, n. 8);

Etymonline lui reconnait une période d'origine similaire (attesté en 1848 selon cette source).

(Wiktionnaire) matinée \ma.ti.ne\ féminin
Représentation, spectacle qui a lieu l’après-midi, par opposition à la soirée.

Il serait intéressant de savoir comment ce mot, de la désignation d'une partie du jour qui est toujours avant midi, quelle que soit la variante, en est venu à être utilisé pour une partie du jour qui est dans l'après-midi.

Le littré ajoute un sens.

(Littré) De nos jours, dans les grandes villes surtout, on étend souvent la matinée jusqu'à l'heure du dîner, c'est-à-dire jusqu'à six ou sept heures du soir.

  • Quel serait la cause du glissement vers « période du jour dans l'après-midi » ?
  • Le sens nouveau attesté dans le Littré a-t-il pour origine le sens « partie du jour dans l'après-midi ?
0

1 Answer 1

4

On trouve deux explications qui font chacune référence aux repas de la journée.

La première, de Chambaron sur question-Orthographe, est la suivante :

Les gens du spectacle et leurs spectateurs attitrés ont eu la réputation (surtout à Paris au XIXe siècle) d’être des lève-tard et de vivre décalés du reste de la population. Pour eux, la journée débutait à midi, et les spectacles d’après-midi étaient catalogués en « matinée », ce qui reste le cas de nos jours. Le spectacle de « soirée » était la norme, et débouchait sur le « souper » important repas du beau monde, que l’on prenait souvent à l’extérieur de chez soi, dans ces brasseries qui font encore l’animation des nuits de la capitale…

La deuxième est proposée par Claude Duneton dans un article du Figaro indique qu'un spectacle donné en « matinée » se déroulait avant le dîner (repas de milieu de journée sous l'ancien régime) et que le lent décalage de ce repas vers la soirée (d'abord spécifique à Paris puis étendu à la France entière mais pas en Suisse, en Belgique ou au Canada) à entraîné cette « matinée » dans son sillage.

Voir : « Déjeuner à la fourchette » : précisions ?

1
  • Pour la première partie de la question, exactement la sorte d'explication que je suspectait mais ne pouvait pas trouver.
    – LPH
    Dec 5, 2022 at 1:00

Your Answer

By clicking “Post Your Answer”, you agree to our terms of service and acknowledge you have read our privacy policy.

Not the answer you're looking for? Browse other questions tagged or ask your own question.