7

En réalisant le transcript de API Platform Conference 2022 je suis tombé pour la première fois sur le mot flanquée utilisé comme un nom commun. Au vu du contexte j'ai d'abord pensé à une mauvaise prononciation de palanquée, mais après une recherche rapide il apparaît que ce mot existe bien :

  • ceux-ci doivent exécuter leurs chants, leurs danses devant une flanquée d'œilletons sans vie. Philomag.com

  • on retrouve une flanquée de filtres à effet, façon Instagram. Korben

  • la Bourse de New York va accueillir une flanquée de nouveaux venus. Lesechos.fr

  • Entre deux séries, trois films et une flanquée d’animes, Netflix enrichit son catalogue. Jeuxvideo.com

Cependant je n'arrive à le trouver dans aucun dictionnaire. D'où vient-il ?

3
  • Excellente question. Je suis, moi aussi, surpris de ne rien trouver dans les dictionnaires alors qu'il me semble que j'emploie ce mot à l'oral depuis toujours...
    – jlliagre
    Commented Jan 11, 2023 at 0:18
  • @jiliagre merci pour le témoignage ! A-t-il un usage spécifique ou est-il employé comme un simple synonyme de « multitude » ?
    – MatTheCat
    Commented Jan 11, 2023 at 8:01
  • Il a probablement débuté en étant associé à des gifles ou des coups puis s'est généralisé.
    – jlliagre
    Commented Jan 11, 2023 at 8:17

1 Answer 1

6

Aucun dictionnaire ne semble en effet indiquer un usage substantif de flanquée.

J'y vois une dérivation du verbe populaire flanquer, qui signifie Jeter, envoyer, mettre brutalement ou brusquement quelqu'un ou quelque chose quelque part d'où par exemple flanquer des gifles évoluant en une flanquée de gifles.

Saddam Hussein s'est pris une flanquée de bombes pour des raisons aussi surréalistes que celles pour lesquelles l'OTAN a bombardé la Yougoslavie.

On retrouve un peu le même phénomène avec bordée (une bordée de jurons, de coups, etc.) et on peut observer que bord et flanc sont sémantiquement proches.

Une flopée d'autres synonymes de beaucoup/grand nombre sont construits suivant ce modèle :

Une palanquée, volée, flopée, tripotée, (tétra/méga)chiée, tapée, bardée, trifouillée, pelletée, et les rares ou oubliés tinée, tirée, pétée, potée, secouée, suée, trolée/trâlee1, chariotée, ...

Une volée de coups de poing.

La proximité phonétique de flanquée avec palanquée, signalée dans la question, a peut-être aussi joué un rôle dans la genèse de ce mot.

Sans que ce soit contradictoire avec la première hypothèse, on peut aussi considérer que flanquée est une dérivation du mot flanc, le suffixe -ée indiquant alors une quantité, un contenu, une valeur comme dans poingpoignée, bouchebouchée, jourjournée et donc flancflanquée.

La première apparition de flanquée comme substantif date de 1753 et suit certainement ce modèle. Elle est rapportée en 1874 dans la Revue des deux mondes qui cite une lettre de Montesquieu reprise en 1924 dans Le chevalier d'Aydie et mademoiselle Aïssé, Emile Dusolier :
enter image description here

1 Encore courant au Québec.

3
  • Merci pour la piste ! J’accepterai cette réponse dans les prochains jours en l’absence de source.
    – MatTheCat
    Commented Jan 11, 2023 at 10:50
  • Flanquée pourrait-il être une sorte de fusion de flopée et de palanquée ;) ?
    – XouDo
    Commented Jan 11, 2023 at 15:10
  • 1
    @XouDo Oui, on peut imaginer des pelletées d'hypothèses ;-)
    – jlliagre
    Commented Jan 11, 2023 at 15:23

Your Answer

By clicking “Post Your Answer”, you agree to our terms of service and acknowledge you have read our privacy policy.

Not the answer you're looking for? Browse other questions tagged or ask your own question.